.
.

Le triomphe de la vérité

.

Suite à leur partenariat avec le gouvernement: Les Osc informées sur les clauses des accords-cadres


Vue de l’assemblée à la séance d’échanges

La salle de conférence du ministère de la justice et de la législation a servi de cadre à une séance d’échanges entre les cadres de l’institution conduits par le Directeur adjoint de cabinet, Timothée Yabit, celui chargé des relations avec les institutions et de la promotion des dynamiques sociale (Dripdps), Dr Salifou Kora Zaki Yarou, et les Organisations de la société civile, signataires d’accords en novembre dernier, avec la Dripdps. C’était le vendredi 20 décembre 2019.

Présenter à toutes les Osc, signataires d’un accord-cadre, les félicitations du gouvernement, préciser les clauses du protocole d’accord-cadre, mieux comprendre l‘usage réel qui est fait du matériel exonéré, formaliser et accompagner l’animation d’un espace de dialogue efficace entre le gouvernement et les organisations de la société civile, recueillir leurs préoccupations afin de les étudier et de proposer des actions pour leur prise en compte et échanger sur le projet d’élaboration d’une loi sur les associations (recommandation des états généraux de la société civile de décembre 2018) et l’élaboration d’une base de données sur les Osc. Tel est le menu de cette séance qui a réuni les cadres du ministère ainsi que les représentants des 32 Osc signataires d’accord dans le but de promouvoir et d’animer les relations entre le gouvernement et les Osc. Dans son intervention, le Directeur adjoint de cabinet, Timothée Yabit représentant le Garde des Sceaux à cette séance d’échanges, a ressorti l’importance et la place qu’occupent les Osc dans le programme d’action du Gouvernement. Pour lui, cette séance vient à point nommé puisque, conformément aux dispositions de l’article 21 du décret n°2001-234 du 12 juillet 2001 fixant les conditions d’existence et les modalités de fonctionnement des Ongs nationales et leurs organisations faîtières, l’Etat s’engage, pour ce qui le concerne, à leur accorder dans des conditions précises, de multiples facilités au nombre desquelles les exonérations douanières et fiscales, ainsi que des appuis technique et administratif. « Cet appui du gouvernement béninois aux Osc témoigne une fois encore de l’engagement réel et constant du Président de la République, à accompagner toute initiative qui concourt à l’atteinte des objectifs du pilier 3 intitulé : Améliorer les conditions de vie des populations, du Programme d’Actions du Gouvernement », a-t-il martelé. A l’en croire, la signature des accords-cadres constitue l’expression de la marque de confiance que le gouvernement place aux Osc dans la perspective des actions qu’ils vont mener en faveur des populations, actions qui entrent en synergie avec le programme d’actions du gouvernement. S’agissant des clauses contenues dans le protocole d’accord-cadre et dont ils ont parfaitement connaissance, il va sans dire qu’ils se sont engagés plus que jamais à se conformer aux objectifs qu’ils se sont librement assignés dans leurs statuts, dans le strict respect des dispositions légales et réglementaires, à travers des actions pertinentes et visibles dans leurs différentes zones et domaines d’interventions. Le Directeur adjoint de cabinet, Timothée Yabit a souhaité que cette séance d’échange à laquelle ils seront désormais souvent conviés, soit un espace de dialogue efficace entre eux et le gouvernement dans le but de relever ensemble les nombreux défis qui les attendent. Prenant la parole, les bénéficiaires d’accords cadres ont témoigné combien l’initiative est noble avant de ressortir leurs préoccupations. Il est retenu qu’un comité sera installé pour qu’ensemble les doléances soient analysées pour le Bonheur de tous.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *