.
.

Le triomphe de la vérité

.

Campagne de salubrité: La SGDS sensibilise les usagers et riverains des voies de Cotonou


Vues : 3

Le CA du 8e et le superviseur SGDS ainsi que des agents lors de la sensibilisation

La société de gestion des déchets et de la salubrité du Bénin (Sgds SA) a organisé dans le cadre de la poursuite de ses objectifs, une séance de sensibilisation le jeudi 3 mars 2022. Ladite séance qui a, pour cible les usagers des routes de la ville capitale ainsi que les riverains du lot 11 de la salubrité (un secteur que désert la Pme Ned Sarl), s’est déroulée au carrefour Ste Rita. Elle a mobilisé une soixantaine d’ouvriers de salubrité et éboueurs de pré-collecte. Elle a été l’occasion pour l’équipe de la  société de rappeler aux usagers quels doivent être leur comportement vis à vis de la gestion des déchets.  «Nous devons nettoyer nos rues. Nous devons les rendre propres. Quiconque voit des déchets sur les voies  est prié de les ramasser et de les déposer dans les poubelles disposées aux abords des routes», ont sans cesse scandé un groupe des agents chargés du ramassage des déchets retenus pour animer cette séance de sensibilisation. Un autre groupe a passé des messages tel que : «déchets, dans les poubelles ! Sachets dans les poubelles !». Ceci pour informer les uns et les autres que la place réservée aux déchets est la poubelle et non, la nature. Car, dans la nature, c’est-à-dire sur les chaussées, les trottoirs, les déchets polluent l’environnement ce qui affaiblit le système immunitaire dans l’organisme. Dans cette action, l’équipe de la Sgds SA placée sous la supervision de Pierre Dossa, a été rejointe par le chef du 8e arrondissement de Cotonou, monsieur Alain Cossi Gbaguidi. Très ému, ce dernier ne s’est pas fait prier pour distribuer des brochures aux usagers de la route avec les membres de la Sgds.

Ils ont dit

Pierre Dossa, Superviseur à Sgds : «…Les usagers sont les gros pollueurs des infrastructures routières»

«Cette journée de sensibilisation a été organisée pour indiquer aux usagers de la route et les riverains les conduites à tenir pour garder nos routes propres. Parce que le constat fait montre que ce sont les usagers, les gros pollueurs des infrastructures routières. Ils jettent de façon sauvage de nombreux déchets, notamment les sachets d’eau, de biscuits, de bonbons, les débris alimentaire, les plastiques,  etc… sur les infrastructures. Ce qui fait que quotidiennement, on constate la présence de ces déchets non seulement sur la surface (trottoir, chaussée), mais aussi dans les caniveaux d’eau pluviale. Nous avons profité pour leur rappeler d’aller jeter leur déchets dans les points d’apport volontaire (PAV) qui sont équipés de système pouvant accueillir leurs déchets.»

Alain Cossi Gbaguidi, CA 8e (Cotonou) : «…Faisons l’effort de respecter maintenant les indications de la société SGDS»

«Je suis très ému qu’on ait retenu mon arrondissement pour cette bonne sensibilisation. Parce que le désordre est très installé dans la ville de Cotonou. Car, dans les rues, sur les trottoirs, un peu partout dans la ville, vous allez constater que les individus mal intentionnés se permettent de satisfaire leur besoin en désordre en faisant des dépôts sauvages à savoir les matières fécales, les urines, des déchets solides. Bref, ils ne veulent plus observer la propreté dans la ville. Maintenant, c’est fini. La SGDS a pris l’initiative de mettre à disposition des poubelles bien manipulables, adaptées à chaque maison. Il faut que nous fassions l’effort de respecter maintenant les indications de la société. Elle nous demande de mettre nos déchets dans ces poubelles-là. Faisons le pour notre bien».

Ruth Agonvi, superviseur Sgds zone Ste Rita, Agbodjedo, Gbèdjromèdè : « …Nous pensons avoir indiqué le bon et utile geste»

«Cette campagne de sensibilisation a été un succès. Nous avons pu sensibiliser les passants sur nos actions, nos habitudes de gérer les déchets ménagers. Nous, populations, avons l’habitude de mettre nos déchets n’importe où. On les met également dans les rues surtout quand nous prenons de l’eau en sachet, et autres. Avec cette campagne de sensibilisation, nous pensons avoir indiqué le bon et utile geste qui est que nous devons chaque fois et toutes les fois jeter ces déchets dans les poubelles. Ce qui va contribuer à garder nos rues et nos voies toujours propre. Pour ça, il faut un changement de mentalité et c’est ce à quoi nous travaillons actuellement.»

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page