.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rapport de la Banque Mondiale  2022: Des mesures proposées pour consolider la croissance au Bénin


La croissance moyenne de 5,1% enregistrée par le Bénin ces dix dernières années ne suffit pas. C’est l’une des conclusions majeures du nouveau Mémorandum économique du Bénin publié ce mercredi 02 mars 2022  par la Banque Mondiale. Il s’agit d’un rapport intitulé Accélérer l’élan de croissance et créer de meilleurs emplois. Selon la Banque Mondiale, le Bénin gagnerait à investir dans de nouveaux moteurs de croissance susceptibles d’augmenter la productivité du travail et de créer des emplois de qualité pour sa main-d’œuvre, en particulier pour les jeunes et les femmes.   L’institution de Bretton Woods estime que la croissance économique du Bénin reste fragile. Elle ne s’est pas traduite par une augmentation significative de la productivité du travail et reste volatile.De plus, on n’assiste pas réellement depuis une dizaine d’années à une augmentation significative du  revenu par habitant.  lorsqu’on analyse les dix dernières années. Le taux moyen d’augmentation  de 2,2 % entre 2011 et 2019, reste insuffisant pour solidifier les acquis et gravir les échelons vers une économie à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, estime les auteurs du rapport. « Pour poursuivre le chemin et se solidifier comme une économie à revenu intermédiaire, l’économie béninoise doit pouvoir maintenir l’élan de croissance réussi ces dernières années », estime Nathalie Picarelli, économiste à la Banque mondiale et rédactrice principale du rapport avec Xun Yan. « Approfondir les réformes en faveur du développement du capital humain, soutenir les infrastructures et les services, et intégrer plus efficacement l’économie dans les échanges mondiaux font partie des pistes à suivre. »  Pour la Banque Mondiale, la croissance économique béninoise n’a pas réussi à réduire les inégalités entre les hommes et les femmes, à renforcer le capital humain et  à améliorer la qualité du marché du travail, afin de tirer des avantages économiques de la transition démographique. Ce sont les défis majeurs que les auteurs analysent pour les prochaines années pour le pays. « En améliorant les infrastructures et les services de transport pour mieux relier les personnes et les marchés, réduire la distance économique, et créer des économies d’agglomération, le pays pourra devenir plus compétitif dans la région », souligne Daniel Benitez, économiste principal en transport et un des auteurs du rapport. « Cela va de pair avec la diversification des exportations, la modernisation du commerce de transit informel et le renforcement de l’écosystème nécessaire au développement d’un secteur exportateur plus compétitif.»

Le Mémorandum économique du Bénin est une contribution de la Banque Mondiale pour soutenir les décideurs politiques du Bénin dans leurs efforts de réforme. Le précédent Mémorandum date de 2009. Rappelons qu’en 2020, le Bénin est officiellement passé du statut de pays à faible revenu à celui de pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. « Le modèle économique actuel du Bénin mérite d’être soutenu en profondeur, avec des réformes structurelles robustes pour produire une croissance génératrice de productivité du travail et d’emplois de qualité », soutient Atou Seck, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin. « Ce rapport propose des pistes pour renforcer la dynamique économique lancée ces dernières années au Bénin ». 

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page