.
.

Le triomphe de la vérité

.

Les alliances Soleil, FDU, UN, AND: Vers un front républicain pour faire échec aux ambitions des FCBE


Vues : 2

Les partis et alliances de partis en lice pour les législatives du 26 avril 2015 ont tous le même objectif. Empêcher les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) d’avoir les 50 députés ou la majorité à la 7ème législature. Ils l’ont fait savoir lors de la sortie officielle de l’Alliance FDU, le samedi 14 mars 2015 au Palais des Congrès de Cotonou.

Ils sont en ordre de bataille pour empêcher les FCBE d’atteindre leur objectif. C’est la lecture qu’il convient de faire après les différentes interventions de soutien faites aux membres de l’alliance FDU samedi dernier. A en croire le président de l’alliance Soleil, Sacca Lafia, « Boni Yayi 10 ans, c’est fini, …nous devons tout mettre en œuvre pour les empêcher d’avoir cette majorité dont ils ont besoin pour réviser la constitution », a-t-il fait savoir. Sacca Lafia a, par ailleurs, déclaré l’ouverture de son alliance à tout partenariat pour une alternance crédible en 2016. L’ancienne ministre des finances, Adidjatou Mathys n’est pas allée du dos de la cuillère. Pour elle, les arguments avancés par les FCBE pour vouloir réviser la constitution ne sont pas valables. « Ils ont parlé de la Cour des comptes. Mais, en ce moment où les institutions du pays sont pratiquement sous leur contrôle, qu’est-ce qui prouve que la Cour des comptes ne subira pas le même sort si elle est créée. L’imprescriptibilité des crimes économiques est déjà prise en compte par la loi sur la corruption », a-t-elle laissé entendre. Et pour les milliards des investisseurs qui repartent, Mathys Adidjatou pense que la gestion saine des ressources de l’Etat et le non gaspillage des sous du contribuable peuvent déjà permettre au gouvernement de récupérer ces milliards dont on parle. Pour le président de l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (AND), Valentin Houdé, « il est important de saluer la naissance du FDU car, l’AND est impatiente et pressée d’analyser ensemble les conditions d’un vivre ensemble pour mieux combattre ceux qui ne font qu’arriérer notre pays ». Selon lui, il faut mettre fin à un régime qui ne vit que sur du mensonge et qui fonctionne dans l’improvisation. Surnommé ‘’La vedette des hommes politiques béninois’’, Candide Azannaï ne s’est pas fait prier. Président du parti Restaurer l’Espoir et candidat sur la liste UN dans la 16ème circonscription électorale, il a affirmé qu’il y a une liste noire dans les mains des FCBE qu’il faut à tout prix empêcher d’aller au parlement. « Je vous invite à bien faire votre campagne mais surtout à bien surveiller vos résultats, car la fraude se prépare en cascade et seuls les esprits éveillés pourront empêcher ce qui se prépare », a-t-il révélé. Candide Azannaï a profité de l’occasion pour mettre en garde les ministres candidats et autres personnes affiliées au pouvoir qui continuent d’utiliser les moyens de l’Etat à des fins politiques. Selon le candidat de l’UN, les articles 62, 63 et 64 du code électoral l’interdisent, sous peine de sanction. Un fait qui est pourtant récurrent dans l’entourage de Boni Yayi et de ses ministres, a-t-il ajouté. Quant au président Mathurin Nago, il a affiché toute sa détermination à participer à la création d’un front républicain contre la politique et la gouvernance en cours au Bénin.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page