.
.

Le triomphe de la vérité

.

Restitution des biens culturels au Bénin: L’EPA lance un programme de recherche pour théoriser et documenter l’expérience


Visits: 46

Dr Franck OGOU, Directeur de l’EPA

L’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) a procédé ce mercredi 17 janvier 2024 à son siège à Porto-Novo au lancement officiel du programme intitulé : « Restitution des biens culturels au Bénin : entre politiques publiques et enjeux patrimoniaux. » C’est autour d’une table ronde animée par des experts en la matière que le lancement a eu lieu en présence des partenaires LARRED, l’Ambassade de France, l’AFD et le Fonds Franco-Allemand sur la provenance.

               Ce programme de recherche dont l’Ecole du patrimoine Africain et son Directeur, Dr Franck OGOU sont les précurseurs a pour objectif de contribuer à la mise en place d’un cadre théorique et opérationnel d’analyse des processus sociaux et juridico-politiques qui structurent la restitution des biens culturels, leur patrimonialisation et leur place dans les ‘’nouveaux’’ paradigmes de coopération au développement. Entre autres objectifs spécifiques, ce programme de recherche qui vise à faire soutenir quatre masters de recherche et 5 doctorats est ouvert aux étudiants, doctorants, enseignants-chercheurs, professionnels du patrimoine culturel et bien d’autres acteurs impliqués dans le processus de restitution des biens culturels sans oublier les sachants au plan national et international.

Plusieurs thématiques sont développées par les experts invités au cours de la table ronde.  C’est d’abord, le Directeur de l’EPA, Dr Franck OGOU qui a planté le décor avec la ‘’Présentation du Programme de Recherche et de la place de la recherche dans le nouveau plan stratégique de l’EPA’’. On retient avec lui que la question de la restitution est devenue un enjeu de développement dans les pays africains et à ce titre, l’expérience du Bénin mérite d’être théorisée et documentée pour servir de boussole aux autres pays. Ensuite, le Directeur du Programme Musées de l’Agence Nationale des Patrimoines Touristiques (ANPT), Alain Godonou  a abordé la place des dispositifs scientifiques dans le pilotage des projets muséaux du Bénin tandis que le professeur archéologue Didier N’Dah a présenté le « Rôle de la recherche archéologique dans la mise en œuvre des politiques publiques dans le domaine du patrimoine culturel : l’exemple du Murad. » Enfin, Jean Luc Martinez, archéologue et historien de l’art français-Ambassadeur thématique chargé de la coopération internationale dans le domaine du patrimoine a développé la thématique : « Restitution et circulation des biens culturels : défis des institutions spécialisées dans les domaines de la culture et du patrimoine » Signalons que la phase pilote de ce programme bénéficie de l’appui technique et financier de l’Ambassade de France au Bénin.

Fidèle KENOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page