.
.

Le triomphe de la vérité

.

La Chronique du Ramadan: Braves femmes de Ramadan !


Vues : 1

aElles résistent à la fumée des fourneaux. La noirceur du charbon ou l’odeur piquante de la fumée ne leur font pas peur. Les premières à se lever, les dernières à se coucher, nos braves épouses, nos mamans et nos sœurs, vivifient ramadan. Malgré la fatigue, ces créatures aux mille bras ne veulent rien rater des mérites du mois dont l’exclusivité de la récompense revient à Dieu. Ce surcroît de travail a une incidence sur leur pratique cultuelle. Il leur revient cependant de mieux planifier leur temps, et aux époux de leur apporter leur assistance. Tout ce dévouement dans les travaux domestiques est considéré, en islam, comme un acte d’adoration. Cependant, on ne saurait prendre prétexte sur eux pour négliger les prières par exemple. La survenance des menstrues pendant ramadan est un casse-tête pour certaines femmes qui auraient préférer éviter cet empêchement du jeûne puisque le Prophète dit : « N’est ce pas que la femme en état de menstrues n’accomplit ni prières, ni jeûne ? » (Recueil de Boûkhari).Il y en a d’autres qui, voulant faire la prière et le jeûne avec les gens, prennent des comprimés pour bloquer leur cycle menstruel pendant le mois de Ramadan. Or, il vaut mieux pour elles de ne pas se comporter ainsi et d’accepter ce qu’Allah, Exalté soit-Il, a décrété pour elles, car ces médicaments pourraient avoir des effets nocifs sur leur santé. De plus, si Allah, Exalté soit-Il, a créé la femme de la sorte, c’est pour une raison qu’Il est le seul à connaître et le fait de bloquer les menstrues avec des médicaments s’oppose à sa nature innée. Toutefois, certains savants musulmans l’admettent. Parmi les occasions toutes trouvées pour la femme de faire le bien pendant le mois de Ramadan, figure le service qu’elle peut rendre dans sa maison aux jeûneurs, conformément au Hadith du Prophète ( ): « Ceux qui donnent aux jeûneurs de quoi rompre leur jeûne ont emporté aujourd’hui toute la récompense. ». De plus, elle peut invoquer Allah, Exalté soit-Il, pour qu’Il lui donne une récompense équivalente à celle des œuvres qu’elle fait d’habitude en état de pureté, puisque le Prophète ( ) a dit : « Si le serviteur d’Allah tombe malade ou part en voyage, il aura une récompense équivalente aux bonnes actions qu’il avait l’habitude d’accomplir quand il était chez lui et en bonne santé. ». Quoi qu’il en soit, on ne remerciera jamais assez les femmes pour leurs plats exceptionnels pendant ramadan, leur  engagement et leur dévouement pour le bien de toute la famille. Bârakallah !

Par Djibril BOUSSOU

Très fraternellement freredjibril@yahoo.fr

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “La Chronique du Ramadan: Braves femmes de Ramadan !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page