.
.

Le triomphe de la vérité

.

Vie des partis politiques au Bénin: L’UDBN, un parcours, une histoire, un succès


La Présidente de l’UDBN Claudine Prudencio, lors de son allocution

L’Union pour le développement d’un Bénin Nouveau (Udbn) est un parti politique né en octobre 2010. Créé par Claudine Afiavi Prudencio, le parti s’est très rapidement imposé sur l’échiquier politique national comme l’une des formations politiques qui animent activement la vie politique. L’Udbn a vu le jour au moment où sa fondatrice était ministre de l’Artisanat et du tourisme, poste qu’elle a occupé de 2010 à 2011. En s’associant à plusieurs autres Béninois pour créer ce parti, elle avait pour objectif de réparer le déséquilibre entre hommes et femmes dans les instances de décision et corriger l’injustice du non positionnement des jeunes et des femmes sur les listes lors des élections législatives. C’est pratiquement au Bénin le seul parti qui accorde une priorité aux jeunes et aux femmes dans sa vision politique. L’Udbn veut démontrer que les jeunes et les femmes sont aussi capables et fait de cet objectif, sa mission. Ce qui fait son exception dans l’univers politique béninois. On a vu des collectifs de jeunes prendre la parole ces dernières semaines pour contester certaines orientations du bureau politique national. Ces réactions révèlent aussi les principes de démocratie interne, de liberté d’action, de parole et d’expression qui sont les socles de l’Udbn et constituent sa force.
Avant d’être nommée ministre et d’accéder à la tête de son parti à la création, Claudine Afiavi Prudencio avait déjà marqué le terrain sur le plan politique. Nièce de l’ancien président Emile Derlin Zinsou, Claudine Afiavi Prudencio est une femme heureuse qui assume fièrement ses choix politiques. C’est auprès de son oncle qu’elle a pris goût à la politique au point de ne plus s’en séparer. Deuxième femme au Bénin dans l’histoire politique, après Rosine Soglo, à créer un parti politique, elle a fait participer l’Udbn aux deux dernières élections législatives dans des alliances politiques Fcbe et Un. Régulièrement élue députée dès lors, elle a toujours occupé des postes de responsabilité à l’Assemblée nationale. Membre du bureau de l’Assemblée nationale en tant que secrétaire parlementaire lors de la sixième législature, elle est actuellement la présidente de la commission de l’Education, de la culture et des affaires sociales. On comprend donc pourquoi, dans le cadre du projet de constitution de deux grands partis de la mouvance présidentielle, le président de la République a souhaité voir Claudine Prudencio et son parti s’engager dans l’un d’eux. L’Udbn est un grand parti qui peut faire bouger les lignes par la détermination et la facilité de contact de sa présidente dont le cœur maternel constitue l’un des atouts qui séduit les jeunes. A l’occasion du congrès le week-end prochain, ce parti dira son rêve pour l’avenir. « Continuer le combat avec Talon est une certitude », exprime-t-on dans les couloirs de l’organisation. « Cela ne fait même pas débat », confirme-t-on.

Christian TCHANOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *