.
.

Le triomphe de la vérité

.

Désignation des représentants du parlement au sein des démembrements du COS-LEPI: Trois groupes parlementaires déjà prêts, trois autres traînent les pas


Après la désignation le jeudi 4 avril dernier de leurs représentants au sein du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI), les députés devraient poursuivre le lendemain vendredi 5 avril avec la désignation au sein des démembrements du COS-LEPI, notamment dans les commissions communales d’actualisation de la LEPI (CCA-LEPI). Malheureusement, cette opération n’a pu se dérouler normalement. Elle a été reportée pour ce lundi 8 avril 2013. En effet, selon le président de l’Assemblée nationale, tous les groupes parlementaires n’ont pas déposé leurs propositions de noms. Sur les six groupes parlementaires qui doivent envoyer des représentants au sein de cet organe d’actualisation de la LEPI au niveau communal, seulement trois ont déjà déposé leurs propositions de noms. C’est donc pour cette raison que le président Mathurin Nago a suspendu la plénière du vendredi dernier et a annoncé la poursuite de la séance de désignation pour ce lundi. Toutefois, il a souhaité que les trois groupes parlementaires qui ne sont pas encore à jour puissent faire diligence et déposer leurs propositions de noms aussi bien en version papier qu’électronique au plus tard à 10 heures ce lundi. Un délai impératif, puisque la deuxième session extraordinaire doit être clôturée ce même lundi. Le président de l’Assemblée nationale a donc prié lesdits groupes parlementaires de tout faire pour être prêts pour que, tout au moins, le parlement finisse avec ce dossier de désignation avant la clôture de cette session extraordinaire. Il est important de rappeler qu’au terme de l’article 108 de la même loi portant apurement, correction de la LEPI et actualisation du fichier électoral, il ressort que les organes de pilotage de l’actualisation sont le Conseil d’orientation et de supervision (COS), le Centre national de traitement (CNT) et la Commission communale d’actualisation (CCA). Selon les dispositions de la même loi, il est institué que la désignation des membres de la Commission communale d’actualisation (CCA) se fera selon la même procédure, c’est-à-dire, dans les mêmes conditions que celles du Conseil d’orientation et de supervision (COS) de la Liste électorale permanente informatisée (LEPI). A ce sujet, le président Nago a insisté sur la qualité des personnes à proposer par le parlement. Il a exhorté les groupes parlementaires au respect strict des dispositions de la loi en la matière. En effet, la loi portant apurement, correction de la LEPI et actualisation du fichier électoral dispose que les personnes qui doivent siéger dans les CCA soient des gens compétents et de bonne moralité.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *