.
.

Le triomphe de la vérité

.

Brevet d’études supérieures de sécurité: L’Ensp délivre les parchemins aux récipiendaires de la 1ère promotion


Visits: 1116

Le Dgpr Soumaïla Yaya remettant ici les parchemins aux récipiendaires

Officiellement lancée le 13 février 2023 au profit de dix (10) officiers supérieurs de la police républicaine, la cérémonie de clôture de la formation préparatoire à l’obtention du brevet d’études supérieures de sécurité (BESS) a eu lieu ce vendredi 29 décembre 2023à l’Ecole nationale supérieure de police (l’Ensp) de Porto-Novo. Cette cérémonie est consacrée à la remise des diplômes aux dix officiers stagiaires de la première promotion. Il s’agit de : Claude Pamphile Zomanhoun (CGP), André Ekoundé (CGP), Ismaïla Adjanohoun (CGP), François Hounkpè (CDP), Martin Aloukou (CDP), Pierre Logbo (CDP), Alain S. Bamènou (CDP), Abiola Raoufou Osseni (CDP), André Dah Lokonon (CDP) et enfin Fiacre A. Béhanzin (CPP).

Pour William Firmin Boko, Directeur de la formation et des Sports (DFS) cette formation a toute sa raison d’être eu égard aux crises sécuritaires parfois assez complexes auxquelles des populations africaines en général et béninoises en particulier sont confrontées de nos jours. Ces crises explique-t-il nécessitent la disponibilité au sein des forces de sécurité, des cadres techniquement outillés pour anticiper leur survenance ou tout au moins mitiger les risques qui en découlent. C’est pourquoi ajoute- t-il : « Les officiers supérieurs qui se trouvent au terme de leur formation, sont en effet, grâce aux connaissances reçues, aujourd’hui en capacité de concevoir, planifier et conduire des opérations de grandes envergures dans le domaine de la sécurité intérieure au niveau opératif en traduisant l’intention du niveau stratégique en une succession d’actions en vue d’atteindre avec succès les objectifs opérationnels. » Le DFS a également évoqué les évaluations et la soutenance de mémoire auxquels les stagiaires ont été soumis pendant la formation : « Les officiers stagiaires ont été évalués sur plusieurs plans durant les dix mois de formation. Ils ont été notamment amenés chacun à soutenir devant un jury, un mémoire sur des thèmes en lien avec les trois domaines d’enseignement. Au terme des efforts intellectuels intenses fournis durant tous ces mois, tous les dix (10) stagiaires ont satisfait aux exigences de la formation jusqu’à sa fin et sont donc déclarés admis au regard des résultats proclamés suivant la note de service 288/DGPR/DFS/SA du 21 décembre 2023. »

         Dans son discours,  Soumaïla Allabi YAYA, Directeur général de la police républicaine parle d’une année 2023 exceptionnelle et significative. Exceptionnelle en ce sens qu’elle marque la sortie de la première promotion du stage préparatoire à l’obtention du brevet d’études supérieures de Sécurité (BESS) et significative parce que le Bénin s’est doté d’une réelle stratégie de lutte contre le terrorisme et la radicalisation à ses frontières. Selon l’inspecteur général de police de 2ème classe : « Le stage préparatoire à l’obtention du Brevet d’études supérieures de sécurité est avant tout l’occasion où l’on étudie les théories, stratégies, où l’on analyse les stratégies d’hier et d’aujourd’hui pour mieux imaginer celles de demain. » Le Directeur général de la police républicaine a aussi rappelé aux récipiendaires le défi qui sera désormais le leur après l’obtention du BESS : « En fait, votre défi sera de faire cheminer votre sens critique, l’originalité de vos réflexions, votre capacité à créer et à innover. Nous allons vers un futur où les repères ne sont pas forcément ceux d’aujourd’hui, mais un futur qui devra être éclairé ou les règles du jeu devront être réinventées. » a-t-il dit. « Le brevet d’études supérieures de sécurité que vous avez reçu ce matin, vous ouvre de nouvelles perspectives, mais il n’est pas un talisman encore moins un sésame. Il est plus un point de départ qu’un point d’arrivée, il crée plus de devoirs. (…) Continuez à approfondir les disciplines enseignées à l’école, la stratégie, la géopolitique, le management, le juridique … » a rappelé le Dgpr aux récipiendaires.          Pour finir, au nom de ses collègues, Pamphile Claude Zomahoun a remercié les autorités au plus haut niveau en ces termes : « C’est le lieu de souligner que je ne serai pas à même ici de traduire fidèlement en mots, le profond sentiment de gratitude que mes collègues et moi éprouvons à l’endroit des autorités au plus haut niveau qui ont rendu possible le déroulement du stage. » Le contrôleur général de police et ses pairs se sont aussi engagés à mettre un point d’honneur à faire rayonner autour d’eux, par leurs compétences, le label du BESS sur la carte des diplômes prisés au Bénin et à l’extérieur.

Fidèle KENOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page