.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entrepreneuriat : AfriCereal Group et des entrepreneurs béninois en immersion au Rwanda


Vues : 60

Steve Hoda, Responsable de AfriCereal Group

AfriCereal Group a fait partie de la délégation béninoise de 34 personnes qui a séjourné à Kigali au Rwanda du 07 au 14 décembre 2022. La délégation était constituée d’entrepreneurs béninois, de structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat innovant (SAEI), de représentants des responsables gouvernementaux et d’acteurs clés de l’écosystème entrepreneurial du Bénin. Durant une semaine, les entrepreneurs béninois ont participé à des ateliers et des visites des institutions rwandaises travaillant à développer l’entrepreneuriat. « C’est une occasion de dénicher des opportunités pour notre ambition de réinventer la culture des céréales en Afrique », indique Steve qui dirige AfriCereal Group. Parmi les leçons apprises du Rwanda, il note que ce pays a misé sur la jeunesse et les femmes, ce qui donne des résultats dans beaucoup de secteurs. «Il faut construire son pays en s’appuyant sur ses valeurs endogènes. Au Rwanda, le secteur judiciaire par exemple s’est inspiré de la justice à l’ancienne. Les valeurs culturelles rwandaises sont ancrées dans les institutions du pays », assure Steve Hoda. Outre les échanges avec leurs collègues, le séjour des entrepreneurs béninois a été marqué par la visite de différents hubs d’entrepreneuriat, de fablabs et par une rencontre avec les responsables de Rwanda Development Board (RDB) pour s’informer des opportunités d’investissement dans le pays. Ils ont également assisté à la compétition finale de pitch et à la cérémonie de remise des prix du Hanga Pitchfest. Ils ont exploré le festival et l’exposition de shopping de Kigali, et participé à des échanges avec les responsables de Private Sector Federation et Irembo.

 Ayant remarqué que les gouvernants rwandais sont pragmatiques, Steve Hoda souligne qu’il est important de travailler ensemble pour impacter durablement. « Au Rwanda, la collaboration est de mise, dit-il. A titre d’exemple, il y a des espaces où travaillent 50 startups dans le même bâtiment. Le Rwanda Development Board soit RDB (équivalent de nos ministères de développement) intègre 8 institutions. Pareil pour plusieurs autres structures, ce qui favorise l’efficacité pour obtenir des documents administratifs. » Mais on remarque également que le pays tente d’innover à tout prix. Le pays qui dirige simultanément le Commonweath et la Francophonie a mis en place des institutions favorables aux affaires. « Il faut 6h pour créer une entreprise au Rwanda. Des mesures incitatives sont prévues, ce qui explique le bon classement du pays dans le Doing Business. »

Cette mission d’apprentissage est la deuxième étape du programme de mobilité mis en place dans le cadre des actions du projet d’appui au renforcement de l’écosystème de l’économie numérique DigiBoost financé par l’ Union européenne au Bénin et exécuté par Enabel au Bénin. L’objectif de cet échange d’apprentissage par les pairs et de ce voyage d’étude est de partager les connaissances et les meilleures pratiques entre les écosystèmes du numérique et de l’entrepreneuriat du Rwanda et du Bénin. Il vise également à renforcer les capacités et les connaissances des participants en matière d’entrepreneuriat par le biais d’un atelier de deux jours et, au final, à accroître les performances des entrepreneurs numériques.

Olivier Alotchémè 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page