.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soglo à propos du décès de Mama Adamou N’diaye: « Le Bénin perd l’un de ses cadres les plus méritants »


Vues : 794

Suite au décès le dimanche 11 décembre 2022 de l’ancien ministre de l’agriculture, El Hadj Mama Adamou N’Diaye, le président Nicéphore Dieudonné Soglo s’est rendu au domicile du défunt pour présenter à son épouse et à sa famille ses sincères condoléances. Pour le président, l’illustre disparu fut pour lui un  collaborateur irréprochable.

Le président Soglo pleure l’illustre disparu

De quoi il est question : Décédé des suites d’une longue maladie au Centre Nationale Hospitalier Universitaire Hubert Koutougou Maga de Cotonou (CNHU-HKM), El Hadj Mama Adamou N’Diaye, âgé de 77 ans, était ministre de l’agriculture sous le régime de l’ancien Chef d’Etat, Nicéphore Soglo de 1991 à 1996. Ce dernier en faisant le déplacement, est allé consoler l’épouse du défunt et sa famille. A cette occasion, il leur a exprimé sa compassion, mais surtout a regretté  son collaborateur Mama Adamou N’diaye qu’il nomme l’empereur du coton. Puisque grâce au défunt, à le croire,  son gouvernement a marqué le peuple béninois avec d’audacieuses réformes qui ont porté leurs fruits.

Ce que vous devriez savoir : Ancien Doyen de la Faculté des sciences agronomiques (Fsa) à l’Université Nationale du Bénin (UNB), l’ancien ministre Mama Adamou N’Diaye fut également un acteur politique et un ancien membre du Conseil économique et social (CES). Le président Soglo a laissé à la famille du regretté ministre une lettre de condoléances dans laquelle il a rendu un hommage mérité au défunt ministre qui a marqué les esprits.

Que dit le président Soglo : « Il fut le seul et unique ministre de l’agriculture que j’ai eu dans mon gouvernement depuis la transition jusqu’à la fin de mon mandat de Président de la République qui a duré six années », a rappelé l’ex-président avant de poursuivre : « El Hadj Mama Adamou Ndiaye était l’architecte du renouveau du paysan, de la nouvelle ère du label coton béninois, de l’autosuffisance alimentaire. Son long séjour à la tête de la Faculté d’agronomie de l’université d’Aborney Calavi, faisait de lui, le candidat idéal pour le portefeuille de ministre de l’agriculture au sortir de notre mémorable Conférence Nationale souveraine de février 1990 ». C’est un collaborateur irréprochable et un compagnon de lutte qu’il garde de lui. « Nous gardons tous de lui l’image de l’homme avec des convictions fortes, des valeurs authentiques et une probité à toute épreuve. Le Bénin perd également l’un de ses cadres les plus méritants qui a tant fait pour de très nombreuses générations. A sa famille, je présente mes sincères condoléances », a fait savoir le président Soglo. Il a tenu également à présenter toute sa compassion   à tout le peuple béninois pour cette immense perte. « Un gardien du temple s’en est allé mais son passage parmi  n’aura pas été vain. Au revoir à l’ami et frère, que ton âme repose en paix l’empereur du coton », a-t-il dit.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page