.
.

Le triomphe de la vérité

.

Atelier parlementaire sur la gouvernance climatique : Les députés s’engagent  pour la mise en des projets Benkadi et  Pascib


Vues : 6

Vue partielle des participants à cet atelier

De quoi s’agit-il :  Du 20 au 21 Octobre 2022, une trentaine de députés ont suivi à l’hôtel Bel Azur de Grand-Popo sur l’initiative de la Plateforme des acteurs de la société civile au Bénin (PASCiB) et ce, grâce au financement du projet BENKADI un atelier d’échanges et de renforcement de capacités  sur la gouvernance climatique et les enjeux de l’adaptation basée sur les écosystèmes (ABE) comme moyen efficace du renforcement durable de la résilience des communautés vulnérables face aux effets néfastes des changements climatiques.

En procédant au lancement dudit atelier, le Premier vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Robert Gbian a rappelé le rôle et l’engagement des députés de la 8ème législature pour la gouvernance participative inclusive et le renforcement de la résilience des communautés vulnérables face aux effets néfastes des changements climatiques. Le représentant du Président de l’Assemblée nationale a souhaité la bienvenue aux participants et salué l’initiative de la PASCiB et du projet BENKADI à travers le présent atelier qui a pour objectif de renforcer les capacités des députés en vue de corser la législation pour une meilleure gouvernance climatique. Pour le Premier Vice-président, les défis en matière de gouvernance climatique sont planétaires. Ce qui appelle à des actions planétaires urgentes et dans ce domaine, a-t-il mentionné,  le Bénin s’est illustré positivement à travers les actions menées par le Gouvernement, le Parlement dont il rassure de l’engagement contre le fléau et la société civile.

 Quid des actions parlementaires contre le fléau : Au cours de son intervention, le Général Robert Gbian a précisé que plusieurs lois et des budgets bien adaptés ont été élaborés pour le bien-être des populations conformément à l’Accord de Paris sur le climat de 2015. Déjà le 14 juillet 2016 à Porto-Novo, l’Assemblée nationale a organisé un atelier pour informer, sensibiliser et édifier les députés sur le contenu dudit Accord; toujours à Grand-Popo, du 24  au 26 juin 2021, il y a eu un autre atelier au cours duquel, les parlementaires ont été imprégnés non seulement des modalités d’une meilleure opérationnalisation des options et mesures d’adaptation du Bénin face à la vulnérabilité actuelle et future des secteurs stratégiques aux changements climatiques mais aussi et surtout de l’obligation d’adopter des mesures fiscales nouvelles environnementales pour renforcer les ressources budgétaires nécessaires à une lutte efficace contre les effets néfastes des changements climatiques. De même, en juin 2018, l’Assemblée nationale du Bénin a délibéré et adopté la loi n° 018-du 06 Août 2018 sur les changements climatiques démontrant ainsi sa détermination et sa contribution active à la résolution des problèmes climatiques qui pourraient entraver le développement durable du pays.

L’implication des députés appréciée : Signalons que quatre allocutions ont précédé celle du Premier vice-président de l’Assemblée nationale. Tout d’abord, l’he Ernest Medewanou, Coordonnateur du réseau des parlementaires pour la population et le développement a pris la parole pour remercier le président de l’Assemblée nationale Louis Gbèhounou Vlavonou pour son appui ainsi que la PASCiB et le projet BENKADI pour l’organisation de cet atelier qui renforce le réseau qu’il conduit.

A sa suite, Aurélien Atidegla, président du conseil d’administration de la plateforme des acteurs de la société civile (PASCiB) a rappelé que cet atelier  se tient à un moment où les populations subissent les affres des changements climatiques avec à la clé les inondations. Ce qui appelle à la mutualisation des efforts  contre le fléau qui est une menace planétaire. Pour lui, il faut saluer le Gouvernement et le Parlement pour leurs actions mais il urge de renforcer le cadre légal et règlementaire car la lutte contre les changements  climatiques est mondiale.

Pour sa part, Sylvestre Tiemtoré, Directeur régional du projet BENKADI, a laissé entendre que sans les députés, leur mission qui vise à améliorer qualitativement l’efficacité des politiques publiques sur le changement climatique au Bénin, au Burkina-Faso, en Côte d’Ivoire et au Mali à travers l’adaptation des ressources en eau au changement climatique et l’adaptation du secteur agricole au changement climatique ne saurait être atteint. Dans son allocution, Dossa Aguêmon, Directeur de cabinet du Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, a remercié les députés pour le travail qu’ils abattent avant de rappeler que le cap doit être maintenu face à ce fléau qui fait parler d’eux sous d’autres formes. Même son de cloche du côté de Jeanne Akakpo, Directrice de cabinet du  ministère du Cadre de vie. Selon elle, mention spéciale doit être décernée aux députés qui malgré leurs nombreuses occupations, répondent favorablement aux côtés des acteurs de la société civile pour améliorer qualitativement la gouvernance climatique au Bénin.

Fidèle Kénou

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page