.
.

Le triomphe de la vérité

.

Vaccination contre la poliomélyte: Benjamin Hounkpatin rassure l’opinion sur la qualité des vaccins


Vues : 10

Benjamin Hounkpatin, Ministre de la santé

Le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin a apporté des réponses aux alertes mensongères au sujet de la qualité douteuse des vaccins administrés aux enfants dans le cadre de la campagne de vaccination. Dans une déclaration rendue publique ce lundi 24 octobre 2022, il a rassuré les populations sur l’efficacité des vaccins.

De quoi s’agit-il : Après le lancement par le gouvernement de la campagne de vaccination contre la poliomyélite le 14 octobre dernier, des voix se sont élevées pour dénoncer la qualité douteuse des vaccins administrés aux enfants. Après les rumeurs de décès de certains enfants, le gouvernement vient rassurer les parents des bénéficiaires de ces vaccins sur l’authenticité et la qualité du soin.

Ce qu’en dit le ministre : Dans sa déclaration, le ministre de la santé a rassuré les parents qu’un contrôle scrupuleux de la qualité des vaccins est fait avant toute utilisation et des mesures rigoureuses sont prises pour le respect de la chaîne du froid à tous les niveaux. « Les vaccins utilisés sont donc sûrs et efficaces et les agents vaccinateurs sont formés à leur utilisation », a indiqué le ministre de la santé. Il a souligné qu’aucun enfant n’a été vacciné avec des vaccins périmés et que tous les enfants ayant présenté des manifestations indésirables sont gratuitement pris en charge dans les formations sanitaires publiques. S’agissant des cas de décès survenus, le ministre Benjamin Hounkpatin a rassuré que les recherches sont en cours pour déterminer si, éventuellement, ils sont en lien direct avec la vaccination.

Quelles sont les mesures du gouvernement face aux cas de complication : Pour la campagne planifiée du 14 au 16 octobre 2022, le ministre de la santé publique a fait savoir que toutes les mesures de sécurité requises ont été observées. Nonobstant ces mesures, des manifestations indésirables ont été recensées chez certains enfants dès la première journée de cette campagne, grâce à la réactivité du système de surveillance.  La gravité de certains cas a conduit le Gouvernement à prendre par précaution les mesures ci-après : la restriction de l’administration du vaccin à certaines cibles en dépit des recommandations internationales ; la suspension de la campagne à la fin du deuxième jour ; la saisine en urgence des comités des experts au niveau national et international pour l’analyse des cas de manifestations adverses post immunisation enregistrés et la recherche d’un lien éventuel avec le vaccin utilisé et la sollicitation d’une contre-expertise internationale pour le contrôle de qualité des lots de vaccins utilisés.

Par ailleurs : Depuis trois décennies, le Bénin a souscrit à l’initiative mondiale d’éradication de la poliomyélite et y a consenti d’importantes ressources. Les campagnes de vaccination menées dès lors, ont montré leur efficacité dans la lutte contre cette maladie invalidante qui, pendant longtemps, a été la cause d’invalidité et de décès chez les nourrissons et les jeunes enfants. Les parents d’enfants, enseignants d’écoles maternels et primaires, leaders d’opinion et religieux, têtes couronnées, opérateurs économiques et élus locaux sont donc invité à se mobiliser pour que tous les enfants de 0 à 5 ans soient effectivement vaccinés.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page