.
.

Le triomphe de la vérité

.

Médiation de la Cedeao pour la transition en Guinée: Yayi et sa délégation obtiennent un consensus de 24 mois


Vues : 9

Boni Yayi échange les civilités avec le Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition

Les travaux de la mission technique de la Cedeao et les experts de la Guinée ont fin le vendredi 21 octobre 2022. Arrivée le 17 octobre 2022, en Guinée, la délégation de la Cedeao a été conduite  par l’ancien président Thomas Boni Yayi, médiateur de la Cedeao  pour la Guinée.

De quoi s’agit-il : La délégation de la Cedeao est composée du Commissaire des Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la Cedeao, Abdel-Fatau Musah, du Représentant Résident de la Cedeao en Guinée, Ambassadeur Louis Blaise Aka-Brou, de Francis Oké, Chef de Division Assistance Électorale de la Cedeao et de Mamadou Serigne Ka, Chargé du Programme, Démocratie et  Bonne Gouvernance aux Département des Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la Cedeao. Pendant cinq jours, ils ont travaillé avec les experts de la Guinée à élaborer un chronogramme consolidé pour la transition. Au terme donc de ces travaux, la Cedeao a présenté son rapport au Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition, en présidence de son premier ministre,  Bernard Goumou, des membres du gouvernement, des membres du Comité National du Rassemblement pour le Développement (Cnrd) et les facilitatrices du cadre de dialogue national inclusif inter-guinéen.

Que ressort-il de ce rapport : Durant les travaux, la mission technique de la Cedeao et les experts de la Guinée ont élaboré un chronogramme consolidé de la transition pour une période de 24 mois à compter du 1 er janvier 2023 couvrant dix (10) points clés en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel. Après des échanges fructueux avec les autorités compétentes de la transition, le gouvernement guinéen se dit favorable au nouveau chronogramme proposé par des experts.

Réaction des acteurs : Le médiateur de la Cedeao, Boni Yayi s’est réjoui des résultats des travaux des experts de la Cedeao et leurs homologues guinéens. Il a réitéré la solidarité de la Cedeao au peuple guinéen avant de remercier le Président de la transition d’avoir validé le chronogramme de 24 mois. Le Commissaire des Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la Cedeao, Abdel-Fatau Musah a, quant à lui, salué la volonté politique manifeste des autorités de la transition qui a permis, selon lui, l’obtention du chronogramme de 24 mois sur le principe d’un compromis dynamique. Il a ensuite réaffirmé l’attachement de la Cedeao à la Guinée et a promis de mettre tout en œuvre avec l’appui des partenaires internationaux pour accompagner le processus de transition en cours. Le gouvernement de la Transition a, pour sa part, affirmé sa volonté de travailler avec la Cedeao dans le cadre de la conduite d’une transition apaisée et inclusive. Les autorités de la Transition ont par ailleurs, sollicité le soutien conjoint de la Cedeao et ses partenaires techniques et financiers pour la mobilisation des ressources nécessaires pour la mise en œuvre du chronogramme de 24 mois de transition.

Pendant cette durée de transition de 24 mois à compter du 1 er janvier 2023, voici les importantes actions qui seront menées :

1- Le recensement général de la population et de l’habitat ;

2- Le recensement administratif à vocation d’état-civil ;

3- L’établissement du fichier électoral ;

4- L’élaboration de la nouvelle constitution ;

5- L’organisation du scrutin référendaire sur la nouvelle constitution ;6- L’élaboration des textes de lois organiques ;

7- L’organisation des élections locales et communales ;

8- L’organisation des élections législatives ;

9- La mise en place des institutions républicaines issues de la nouvelle constitution ;

10- L’organisation de l’élection présidentielle

Encadré :

Yayi gagne un pari pour la CEDEAO

Grâce au leadership éclairé du médiateur de la Cedeao en Guinée Conakry,  Thomas Boni Yayi, le consensus vient d’être trouvé pour la conduite de la transition. L’organisation sous régionale (Cedeao) ne s’est donc pas trompé de la personne désignée pour la facilitation de son dialogue en vue de la résolution de la crise socio-politique en Guinée après la chute du pouvoir Condé. Même les observateurs les plus avertis de la crise politique guinéenne n’auraient pas cru que cet important compromis serait trouvé. Tout ceci est à l’actif des nouvelles autorités guinéennes et surtout de l’expertise du médiateur de la Cedeao, le président Thomas Boni Yayi.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page