.
.

Le triomphe de la vérité

.

Amélioration de la qualité des produits locaux: La CCI Bénin expose des stratégies aux entreprises béninoises


Vues : 12

Vue d’ensemble des participants

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCI Bénin) a organisé une activité sur le thème : « Lumière sur les stratégies pour l’amélioration de la qualité des produits locaux ». C’était le vendredi 21 octobre 2022 dans la salle de conférence de l’Agence Territoriale de Développement Agricole (ATDA), Pôle 7 à Abomey-Calavi.

De quoi s’agit-il : Accroître l’accès au marché national des MPME conformément aux exigences réglementaires fixées par le législateur en renforçant leur compétitivité par la qualité et la traçabilité des produits. C’est l’objectif poursuivi par les responsables de la CCI Bénin en rendant effective cette activité. Elle s’inscrit dans le cadre du projet d’appui aux entreprises du programme CCI qualité principalement l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché et l’autorisation de commercialisation.

Pour quel résultat : L’idée, c’est d’arriver à promouvoir le label qualité Bénin en faisant rayonner les MPMEs au plan national, régional et international à travers la Plateforme Bénin Market Place. L’atelier vise également à aboutir à l’homologation de produits pour un accès au marché national et l’obtention des agréments CEDEAO (SLE) ET UEMOA (TPC), dynamiser la plateforme de dialogue et de concertation publique privée sur la qualité et enfin plaider pour la révision des dispositions portant sur les procédures d’obtention des autorisations de mise sur le marché des produits alimentaires et des homologations pour les produits cosmétiques et compléments alimentaires.

A propos de l’activité : Ils sont entre autres des entrepreneurs exerçant dans le secteur de la transformation, de la cosmétique, de l’aviculture, des maraichères etc, à avoir pris part à cette rencontre. C’est la Cheffe Service de Promotion Economique de la Région de Cotonou, Appoline Aho Glèlè, qui a entretenu les participants sur le thème. Elle a exposé les opportunités qu’offrent la CCI Bénin pour accompagner les entreprises à l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché. A l’en croire, la chambre consulaire contribue à 90%  aux entreprises dans ce sens. La vice-présidente Coordonnatrice des régions de la CCI Bénin, Christiane Tossou a précisé que la nouvelle mandature de la CCI Bénin, s’est donnée pour objectif  d’aider les entreprises et de les accompagner à se structurer, à leur ouvrir les marchés et à se développer. « Le gouvernement a la vision de développer le consommons local. Et pour consommer ce que nous produisons, nous devons transformer. Et si nous devons transformer, c’est que nous devons penser à la qualité de ce que nous consommons pour des problèmes de santé publique », fait-elle savoir pour montrer ce qui justifie la tenue de cette activité. « La CCI Bénin a dupliqué plusieurs formations dont l’autorisation de mise sur le marché. Par le passé, il faut la certification des entreprises et parfois les budgets sont trop lourds pour les chefs d’entreprises. C’est pour les accompagner que ce programme a été élaboré », confie la vice-présidente, Christiane Tossou. Suivant ses propos, la CCI Bénin a suffisamment d’accompagnement à apporter aux entreprises afin qu’elles puissent arriver sur un vaste marché africain avec des produits réels. « Nous ne pouvons pas mettre des produits qui n’ont pas de certification sur le marché. Travailler en synergie pour accroître continuellement la qualité des produits afin de fournir au consommateur des produits locaux conformes aux standards internationaux », a-t-elle souligné.

Alban Tchalla

De l’autre côté : Le directeur programme ATDA, Pôle 7, Moreno Dadjo a présenté les potentialités agricoles et les instruments d’accompagnement mis en place par l’Etat. « Depuis les indépendances, il y a certaines approches pour essayer d’impacter le monde agricole. L’approche du gouvernement actuel a consacré la mise en place des ATDA pour administrer les pôles de développement agricole favorable », dit-il. Il a, en citant les potentialités de son territoire, affirmé que pour le pôle 7 contribue à 56% de la production nationale. « L’Etat veut changer l’état de l’économie, mais ça ne se passera pas sans vous », a-t-il fait noter. Odile Hodévé Akowanou, est participante et entrepreneure en agro-cosmétique. Elle a exprimé sa reconnaissance envers les organisateurs et promet engager les procédures. « Je mettrai les pas dans les pas de ceux qui ont bénéficié de cet accompagnement pour avoir la certification ou l’autorisation de mise sur le marché. Parce que j’aspire à grandir », a-t-elle dit.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page