.
.

Le triomphe de la vérité

.

Insécurité dans le nord du Bénin: Des leaders locaux et populations sensibilisés sur leurs collaborations avec les forces de l’ordre


Vues : 24

Vue partielle des participants à la séance d’information et de sensibilisation

Des équipes du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique sillonnent depuis peu plusieurs localités du Bénin afin de sensibiliser les têtes couronnées, les autorités religieuses et leaders d’opinion, les élus locaux, les responsables d’associations de développement et autres sur l’impératif de la coproduction de la sécurité.

Que retenir de cette tournée : Les communes de Karimama, Malanville, Ségbana, Kandi, Copargo, Djougou, Ouaké et Bassila sont ciblées pour la première partie de cette tournée qui a débuté depuis le 20 octobre 2022. Dans la commune de Malanville, c’est l’équipe conduite par le Contrôleur Général de Police Éric Agossounon, Conseiller technique à la sécurité du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique et son collègue à la gestion des frontières Bio Jean Bio Bougou qui sont allés au contact des groupes cibles dans l’Alibori. 
Le message délivré à cette occasion est clair. Il s’agit de la résilience que le peuple béninois doit développer pour faire face aux pressions des groupes armés terroristes qui menacent la tranquillité des populations béninoises. Les forces de défense et de sécurité vont jouer leur partition mais elles ne peuvent faire face à la menace sans la participation des populations. La question de la sécurité est l’apanage de tous. La population est invitée à faire montre de son patriotisme par une collaboration active avec les forces de défense et de sécurité afin d’empêcher que les terroristes ne viennent s’installer sur le territoire béninois.

Quid du rôle que devront jouer les populations : Sur instruction du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, le chef de la délégation Éric Agossounon a sensibilisé les participants sur la nécessité de contribuer au renseignement territorial et à la lutte contre le péril djihadiste. À cet effet, ils ont été invités à suivre dans leurs localités respectives, les mouvements des populations, les changements brusques de comportement de certains citoyens ainsi que les messages délivrés dans certains cercles. Éric Agossounon a demandé aussi à tous les leaders présents, de répercuter le message dans la population afin qu’elles puissent collaborer avec les élus, les forces de défense et de sécurité pour la préservation de l’intégrité territoriale du pays. Parallèlement à la délégation qui sillonne le département de l’Alibori, une autre délégation conduite par le Directeur général de la Sécurité publique, le Contrôleur Général de Police Foudou Idrissou est dans le département de la Donga pour délivrer le même message aux populations de Djougou, Copargo, Ouaké et Bassila.

Rastel Dan

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page