.
.

Le triomphe de la vérité

.

Selon Mgr. Aristide Gonsallo: « Monseigneur René-Marie Ehouzou  était un don de Dieu pour l’Eglise »


Vues : 100

Né le 12 avril 1944 à Cotonou, il fut ordonné prêtre le 30 septembre 1972, nommé évêque par le Pape Jean Paul II et consacré à Rome le 6 janvier 2003, évêque d’Abomey avant de rejoindre le diocèse de Porto-Novo le 4 février 2007, Monseigneur René Marie Ehouzou est mort le mercredi 17 octobre 2012, à l’âge de 68 ans.

Pour marquer les dix ans de son rappel à Dieu, son successeur, Monseigneur Aristide Gonsallo, et son presbyterium, ensemble avec les fidèles catholiques de Porto-Novo ont pendant une semaine organisé différentes manifestations dans le but de célébrer sa mémoire et rendre un hommage mérité à ce prélat qui pendant 5 ans s’est véritablement mis au service du diocèse  de Porto-Novo, dans la prière, l’humilité et un culte parfait à Dieu.

Recueillement sur sa tombe, suivi d’une messe pour le repos de son âme le lundi 17 octobre 2022 à la cathédrale de Porto-Novo ; Veillées de prières suivie d’enseignements sur sa vie, sur toutes les paroisses du diocèse, le jeudi 20 octobre ;  concert spirituelle le vendredi 21 octobre à la cathédrale de Porto-Novo ; conférence-débats sur la thèse de doctorat du prélat intitulée « la prière fon au rendez-vous de la liturgie chrétienne : essai d’analyse des prières traditionnelles adja-fon » et enfin une messe d’action de grâce concélébrée ce samedi 22 octobre 2022 par trois évêques, Messeigneurs Aristide Gonsallo de Porto-Novo, François Gnonhossou de Dassa et Bernard Toha de Djougou, ont été les temps forts de la semaine d’hommage et de commémoration des dix ans de décès de Monseigneur René Marie Ehouzou.

« La méditation des textes de ce jour nous offre l’opportunité de méditer sur la place de la conversion dans la vie et les œuvres de Mgr Ehouzou. Ainsi, la célébration eucharistique qui nous rassemble, n’est pas seulement l’occasion de commémorer le dixième anniversaire de son décès, mais c’est aussi et surtout l’occasion de regarder avec humilité, dans la même direction et de suivre les pas qu’il a tracé » a déclaré Monseigneur Aristide Gonsallo dans son homélie. Pour lui, Monseigneur René Marie Ehouzou est un don de Dieu pour l’Eglise car sa vie au milieu du clergé fut un témoignage fort de l’évangile à la conversion.  Aussi se réjouit t-il de quelques aspects de ses  actions qui pourraient aider les fidèles à vivre leur foi et à poursuivre la route de la conversion qui mène à Dieu. L’ordinaire des lieux a également révélé qu’en moins de cinq ans d’exercice du ministère épiscopal à Porto-Novo, le prélat a atteint des performances insoupçonnées et que le pasteur qu’il incarnait était en adéquation avec ses œuvres. « Il croyait, il espérait des lendemains nouveaux et meilleurs pour Porto-Novo son diocèse en commençant par son presbyterium » a-t-il ajouté avant d’exhorter l’assistance et surtout les fidèles à la conversion et surtout à demander des messes à l’intention de l’illustre disparu. Parmi les fidèles venus nombreux honorer la mémoire de l’illustre disparu, on pouvait noter la présence remarquable des présidents de l’Assemblée nationale, 7ème  et 8ème législature Adrien Houngbédji et Louis Vlavonou.

Signalons que les participants à la conférence-débats organisée sur la thèse de doctorat de Monseigneur René Marie Ehouzou ont recommandé au clergé de publier le contenu de cette thèse qui pour eux constitue un trésor à redécouvrir, une mine d’or, une ressource importante pour l’Eglise dans la poursuite de sa mission d’évangélisation des peuples.

 Hugues Elphège Patinvoh

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page