.
.

Le triomphe de la vérité

.

Polémique autour de l’échec ou non de la réforme du système partisan : « Les regroupements actuels crédibilisent la réforme du système partisan », selon Assan Seïbou


Vues : 7

L’honorable Assan Seibou, Député, membre du parti Bloc Républicain

L’émission « 90 minutes pour convaincre » de la Radio nationale, a reçu ce dimanche 25 septembre 2022, au nombre des invités,  l’honorable Assan Seïbou, élu du Bloc Républicain. Il s’est agi pour lui de faire le point des préparatifs des législatives de janvier 2023 au sein de son parti.  Il n’a pas manqué surtout d’insister sur le fait que les regroupements actuels visent à crédibiliser davantage la réforme du système partisan.

Alban Tchalla

Qu’est-ce qu’il faut retenir : Comme toute autre formation politique, le BR présidé par le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané s’active pour prendre part aux législatives du 08 janvier 2023. Invité  ce dimanche dans une émission sur la Radio nationale, le député Assan Seïbou, membre fondateur du parti BR, a fait observer que le parti se porte très bien. A l’en croire, le Bloc Républicain travaille pour se repositionner sur l’échiquier politique national. Le parti enregistre de nombreuses d’adhésions et compte présenter des candidats pour la prochaine législature du parlement. A la question de savoir comment se feront les positionnements, l’invité a précisé que ce privilège est réservé à la direction du parti puisque chacun vient en politique en fonction de ses intérêts. « C’est le parti qui choisit le candidat », a-t-il signifié  tout en soulignant que le candidat concerné aura de popularité dans sa région. Pour lui, on sent un impact de la réforme lorsqu’on approche une élection. Il s’est réjoui du succès de la réforme du système partisan. De ses explications, il ressort que les résultats de la réforme sont perceptibles. S’agissant des tractations d’adhésion et de démission qui s’observent, il soutient que cela conforte les objectifs. « Les choses sont en train de s’ajuster. De 248 partis, on est à 15. Ceux qui ne peuvent pas, se débarrassent », a-t-il remarqué.

Entre les lignes : Pour lui, les choses vont avancer dans le temps et se stabiliser progressivement. Si, explique l’invité de l’émission, on refuse les démissions, on confisque les libertés des béninois. « C’est d’abord la liberté d’association. Il faut adhérer librement et sortir librement. C’est ce qui explique le caractère vivace de la démocratie », justifie-t-il. Sur cette question, il a rappelé que depuis le renouveau démocratique, il n’y a jamais un président de la République provenant d’une formation politique. « La loi n’a pas dit que le candidat doit avoir la carte du parti. Vous devez présenter un candidat pour la présidentielle. Et Talon ne l’a pas imposé à un parti », a fait comprendre le parlementaire. Etant donné que tous les acteurs précisément les députés de la 7ème législature ont œuvré pour un espace concurrentiel, le BR s’est lancé dans une démarche de dialogue et de concertation avec les autres partis pour faire des rapprochements. « Ce qui crédibilise la réforme, c’est ce qu’on est en train de faire. Les résultats sont atteints pour une réduction drastique à 15 du nombre de partis. Ces résultats sont pertinents », a martelé l’honorable Assan Seïbou. Parlant de la représentativité des femmes au prochain parlement, le député a dit que le BR a déjà arrêté 30% aux femmes en son sein.

Par ailleurs : En ce qui concerne la LEI, il a rassuré que les dispositions sont en cours. « Il y a un petit problème sur le terrain. Les dispositions sont en train d’être prises pour les irrégularités constatées. Il a aussi  lancé un appel pour des élections législatives apaisées le dimanche 08 janvier 2023. Il a  invité ses militants qui veulent être candidats à constituer les pièces pour préparer au plus vite leurs dossiers. Pour finir, Assan Séibou a souhaité que les candidats paient leurs impôts pour ne pas avoir de difficulté en ce qui concerne le quitus fiscal.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page