.
.

Le triomphe de la vérité

.

Santé: La thérapie pour se prémunir des hépatites


Vues : 8

Inflammation du foie causée par des substances toxiques, ou par des virus, l’hépatite est une maladie qui peut causer une myriade de problèmes de santé et être mortelle. Mais, des patients et personnes averties nous parlent des thérapies pour un traitement efficace contre les hépatites.

La septuagénaire dame Adèle D., excepté quelques cas de fatigue, a toujours ses jambes de 20 ans. Elle a vite conjugué au passé cette maladie qu’elle a trainée pendant près d’une trentaine d’années. « J’ai contracté l’hépatite depuis mon enfance. J’en ai souffert pendant longtemps mais depuis quelques années, je n’en souffre plus », avance-t-elle.  Sa guérison de cette maladie n’est pas une magie mais plutôt due au suivi rigoureux d’une thérapie recommandée par un spécialiste en charge du traitement des infections hépato-entérologiques. Jean Sèhonou, Chef service gastro-entérologie au CNHU et Spécialiste des maladies de l’appareil digestif en l’occurrence l’œsophage, le foie, le pancréas, l’estomac, l’intestin, le rectum et l’anus, confirme bien l’existence de thérapies pour limiter l’évolution de l’hépatite ou même en guérir. L’hépato-gastro-entérologue explique que les hépatites A et E évoluent sans grande complication vers la guérison en 6 mois. Selon le Professeur Jean Sèhonou, on peut avoir dans de très rare cas chez le patient souffrant de l’hépatite A, une destruction massive des cellules du foie pouvant conduire à une insuffisance-hépato-cellulaire, cause de l’encéphalopathie-hépatique. « C’est dans de rare cas que les hépatites A et E peuvent évoluer au-delà de 6 mois. Il n’y a pas de traitement spécifique pour l’hépatite A et E. Il n’y a que des traitements de symptômes », avance-t-il.

Par contre, les hépatites C et B et B+D évoluent parfois au-delà de 6 mois vers la cirrhose du foie et le cancer du foie. Selon son développement, le traitement dépend du patient et ce n’est pas tous ceux qui ont l’hépatite B qui ont besoin d’être traité. Il y a des gens chez qui la maladie est stable et ceux chez qui la quantité de virus de l’hépatite B est élevée. Conséquences : le foie devient beaucoup plus dur et il s’en suit la destruction des cellules du foie. Pour l’hépatite B, poursuit-il, « on traite ceux qui ont une cirrhose ou un cancer » soit, on se base sur la présence ou non des antécédents. « Actuellement, on traite l’hépatite B avec un médicament appelé ‘’Tenofovir’’. C’est à prendre à raison d’un comprimé par jour pour une durée indéterminée. Le produit est disponible dans les pharmacies publiques du CNHU et du CHD Borgou Alibori à environ 6000f et 8000 f CFA la boîte. Quelques rares pharmacies privées en disposent aussi », souligne le spécialiste. Selon ses explications, le but de ce traitement est de « limiter mais pas d’annuler le risque d’évolution de l’hépatite B vers la cirrhose ou le cancer ». En ce qui concerne l’hépatite C, il existe aussi un traitement pour en guérir. « Ce traitement se fait de façon mensuelle pendant 3 mois. On peut guérir de l’hépatite C mais on garde l’hépatite B à vie même si on peut en limiter les complications par le traitement », nuance-t-il.

D’un autre côté, l’hépatite peut être aussi guérie à base de plantes. Dame Anne Marie, naturothérapeute, livre quelques astuces qu’elle a pu utiliser pour guérir de l’hépatite. « On peut guérir de l’hépatite en faisant l’infusion de la racine du Kinkéliba et de petits colas appelé Ahowé », indique-t-elle. L’autre remède contre les hépatites est la poudre du Caïlcédrat. « Le malade lape une petite pincée de cette poudre », ajoute-t-elle avant de déconseiller cette thérapie aux malades du groupe sanguin B.

Quelques précautions pour se prémunir du mal

Selon le Professeur Jean Sèhonou, il est important de se prémunir des hépatites A et E à travers la lutte contre le péril fécal et l’hépatite B par la vaccination. Il faut également pendre des précautions pour éviter toute sorte de contamination par les hépatites B, D et C : lutter contre les Infections Sexuellement Transmises, la contamination par le sang, la prévention de la transmission mère enfant du virus de l’hépatite B à travers la vaccination à la naissance contre l’hépatite B, la vaccination du PEV chez l’enfant, et autres. Il n’existe pas de recommandation particulière pour l’alimentation mais, il est recommandé, poursuit l’hépato-gastro-entérologue, de limiter tout ce qui peut générer une maladie du foie tel que : l’alcool, certains médicaments, certaines tisanes… « Il est aussi recommandé de surveiller son poids. Il n’est pas indiqué de prendre du poids car cela peut induire une maladie appelée la stéatose hépatique (foie gras) qui peut évoluer comme les hépatites virales vers la cirrhose ou le cancer du foie », conclu le spécialiste.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page