.
.

Le triomphe de la vérité

.

Education au Bénin: La FeSEN exige le paiement des 3 mois de vacances aux AME


Vues : 8

Secrétaire général de la FeSEN, Rodolphe Ségnaka

La Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FeSEN) a organisé le mercredi 17 Août 2022 à la bourse du travail à Cotonou un meeting de soutien à l’endroit des aspirants au métier de l’enseignement et les 305 enseignants radiés. A cette occasion, les manifestants ont formulé plusieurs doléances à l’endroit de l’exécutif.

Ce que vous devriez savoir : Les responsables syndicaux des syndicats et fédérations affiliés à la CSTB, des USD, les travailleurs, tout bord syndical confondu et parents d’élève se sont massivement mobilisé à un meeting pour exiger au gouvernement de Patrice Talon un meilleur statut pour les enseignants pour la sauvegarde du système éducatif. L’initiative soutenue par la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (CSTB) émane de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FeSEN).

Que disent les intervenants : Le secrétaire général de la FeSEN, Rodolphe Ségnaka a lu la motion collective dans laquelle plusieurs revendications ont été faites aux autorités. « Nous exigeons le paiement des salaires des trois mois de vacance aux AME, leur recrutement comme agent de l’état bénéficiant des mêmes droits que tous les autres agents de l’Etat. La réintégration de tous les Ame dont les contrats ont été rompus du fait de leurs mouvements de protestation, la réintégration des 305 enseignants radiés pour fait le boycott de l’évaluation de diagnostic illégal. Le paiement des dus au 305 enseignants radiés et la résolution de tous les autres problèmes des AME et 305 enseignants radiés », a-t-il laissé entendre. A la suite des manifestations, le secrétaire général de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin, Nagnini Kassa Mampo, est revenu sur les fondements de ces revendications. Selon lui, le gouvernement doit les satisfaire pour sauver l’éducation nationale. Il a également dénoncé la précarisation de l’emploi. « Au Bénin, il n’y a pas plusieurs textes qui régissent le travail à la fonction publique. Soit on est fonctionnaire de l’Etat ou on est agent contractuel de l’Etat. Il n’est pas possible qu’on recrute des gens et qu’on prenne un autre texte pour dire que vous êtes aspirants ou on vous radie pendant 3 ans », a-t-il déploré.

Par ailleurs : La situation des salaires des aspirants au métier d’enseignant (AME) a depuis fort longtemps été l’une des luttes de la CSTB. Les responsables syndicaux ont profité de cette rencontre pour discuter des problèmes auxquels ils sont confrontés et définir une stratégie de lutte afin de se faire entendre par les autorités.

Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page