.
.

Le triomphe de la vérité

.

Edito: Les vrais amis


Vues : 10

Que de railleries sur Désiré Sègbè Adankpo jeudi nuit lors du sacre de son ami Sadio Mané. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois que les internautes béninois s’en prennent à cet attaquant des Ecureuils aux performances très modestes, alors que son ami est sur le toit de l’Afrique. Peu de gens gobent son passé de brillante pépite du centre Génération foot de Dakar où il a fait sa formation, au même titre que Sadio Mané. Seulement voilà, lorsque les deux amis sont recrutés par le Fc Metz en France, le Béninois se blesse très vite tandis que son alter égo prend son envol. Malgré tout, les deux gardent des liens très solides, se soutenant mutuellement, se rendant visite autant que possible. Lors du match Sénégal-Bénin début juin, très peu de gens ont remarqué le geste amical de Sadio qui, juste après l’exécution des deux hymnes nationaux, est d’abord allé donner l’accolade à son ami sur le banc béninois, avant que le match ne commence. On les voit ensemble lors de la signature par le Sénégalais de son contrat avec le Bayern, sans compter les séances d’entrainement effectuées ensemble. On a donc compris pourquoi ce jeudi nuit le champion sénégalais a tenu à remercier son ami présent à ses côtés lors de la cérémonie toute en couleurs du CAF Awards au Centre sportif Mohammed VI de Maâmoura au Maroc.
Ceux qui critiquent Désiré Azankpo ne comprennent probablement pas comment deux amis d’enfance peuvent rester aussi soudés, même si l’un a connu des mésaventures et que l’autre brille de mille feux. Dans la plupart des cas, c’est la jalousie teintée de méchanceté qui aurait séparé ce genre d’amitié depuis longtemps. « Pourquoi lui et pas moi. Barrons-lui la voie ». C’est la rhétorique de la méchanceté humaine qui court dans les cœurs ici au Bénin. Désiré Sègbè Azankpo a choisi un autre chemin, celui de la loyauté et de l’amitié à toutes épreuves.
Vous ne réussirez jamais seul. Vous aurez toujours besoin de quelqu’un pour vous soutenir, vous épauler, pour vous relancer. En retour, vous devrez soutenir les autres, autant que possible. Dans bien des cas, la famille peut être un recours. Mais nous savons tous ce que sont nos familles devenues. Ce sont des lieux de compétition et de concurrence inutiles. Lorsque les gens atteignent un certain niveau d’aisance, ils ont du mal à comprendre que leurs frères ou leurs sœurs n’ont pas eu les mêmes opportunités ni les mêmes chances qu’eux. Et bienvenue les affrontements !
Je ne suis pas en train de dire que seuls les amis peuvent nous apporter un plus dans la vie. Moi-même j’ai pu faire l’amère expérience d’un ami qui m’a proprement escroqué de plus d’un million (oui, un million, c’est beaucoup d’argent pour nous les gagne-petits), alors que je le considérais à l’époque comme mon meilleur ami. Le pire c’est que l’un de mes anciens élèves devenus homme d’affaires, m’avait mis en garde contre lui. Comme beaucoup, j’ai du mal à me méfier de gens que je considère comme des amis sincères. Rassurez-vous, depuis lors, j’ai appris à sélectionner mes amis, à éviter les fêtes inutiles, à manger et à boire avec beaucoup de vigilance lorsque je me retrouve dehors.
La leçon que je retiens, c’est qu’il est très important de sélectionner ses amis. On ne peut choisir ses parents, mais on peut choisir ses amis, compte tenu de ses objectifs professionnels et familiaux. La qualité de votre vie se mesurera à la qualité des amis que vous avez. Mais cheminer avec un milliardaire ne veut pas dire qu’on deviendra un jour milliardaire. Cela veut dire qu’il pourrait apporter une solution aux objectifs que l’on s’est fixés. Ceci dit, trop vite dit même, il faut se rendre à l’évidence que ce choix n’est jamais facile. Quelqu’un que je considérais comme un ami inséparable s’est débarrassé de moi dès qu’il a raté les objectifs pour lesquels il s’était rapproché de moi. La plupart des gens ne s’attachent à vous que parce qu’ils ont besoin de vous. Sitôt que les données changent, beaucoup partent sans crier gare. Vous le saurez à partir du moment où ils ne vous décrochent plus ou ne répondent plus à vos messages. Et là, ce n’est pas la peine de forcer une amitié : c’est le temps qui permet de séparer les vrais amis des compagnons de bar ou de fête.

Par Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page