.
.

Le triomphe de la vérité

.

Hommage posthume: Les Universitaires honorent la mémoire du Prof. Benjamin Eboum Fayomi


Vues : 10

Exposition du photo du professeur Fayomi à l’ISBA

La cérémonie d’hommage en la mémoire du Professeur Benjamin Eboum Fayomi décédé le 20 septembre 2021, a eu lieu le lundi 25 juillet 2022. C’est l’Institut des Sciences Biomédicale Appliquées (Isba) de Cotonou qui a abrité l’événement en présence d’éminentes personnalités, des enseignants-chercheurs du Bénin et de la sous-région, des collègues, amis et membres de la famille de l’illustre disparu.

Ce qu’il faut préciser : Pionnier de l’approche Ecosanté en Afrique de l’Ouest et du Centre, ancien Directeur de l’Institut des Sciences Biomédicale Appliquées (Isba), le regretté Benjamin Eboum Fayomi est Professeur honoraire de la Faculté des Sciences de la Santé (FSS). Plus de trois décennies d’engagement professionnel, il était important pour les membres de la Communauté de pratiques en Ecosanté pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Copes-Aoc), de lui rendre hommage. Surtout pour ses œuvres et sa vie consacrée au service de la science, plus particulièrement de la médecine. La cérémonie organisée en l’honneur de cet enseignant qui a  impulsé le changement à la FSS, a été vive en émotions. Elle fut principalement marquée par des allocutions et témoignages de ses collèges du pays et de l’étranger.

Que disent-ils : « Il était discret, parfois secret, mais toujours sensible aux questions existentielles des uns et des autres. C’était un chercheur et un enseignant de renom. Sous une apparente timidité gisait un leadership charismatique, une personne décidée, sans arrogance et un négociateur de talent », a fait remarquer le président de la Copes-Aoc, Pascal Houenou. Vu son parcours élogieux et ses œuvres reconnues au-delà des frontières, il a déclaré qu’« aucune vie n’a été complètement consacrée à la science que celle du Professeur Fayomi ». Pour le représentant du Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Patrick Houessou, le Professeur Benjamin Fayomi a marqué les esprits de tant d’hommes et de femmes dans son domaine. Il a quitté la communauté pour l’au-delà au moment où l’on espérait bénéficier de son expérience. « Il a mené une carrière scientifique pleine de réalisations qui ont contribué à améliorer dans notre sous-région, non seulement les pratiques dans la recherche en Santé et Environnement, mais également la formation des apprenants. Un tel parcours ne fut possible que grâce à son leadership consensuel, ses talents exceptionnels de manager, d’enseignant disponible et de chercheur perspicace, rigoureux et tenace », a ajouté le Professeur Patrick Houessou. Il a remercié les organisateurs de la cérémonie d’hommage avant de souhaiter un repos éternel au disparu. La représentante du ministre de la Santé, Françoise Assavedo, a rappelé qu’il fait partie de ceux qui ont œuvré pour l’amélioration de la recherche en santé au Bénin. En témoigne la création du Comité d’Éthique de la Recherche de l’Institut des Sciences biomédicales appliquées (Cer-Isba) en 2010, sous sa houlette. Procédant à l’ouverture officielle de cette cérémonie hommagiale, le représentant de la ministre de l’Enseignement supérieur, Philippe Lalèyè retient de cet homme scientifique, « un homme très méticuleux. Ouvert, pétri de qualité et soucieux de transmettre ses connaissances au plus jeunes ». Le défunt s’est fait un nom qui désormais lui survit. « Il nous manquera pendant longtemps. Mais, ses œuvres resteront à jamais gravé dans nos cœurs », a-t-il. Il invite la jeune génération a emboité ses pas pour le grand bonheur de nos communautés et pour le développement du Bénin.

Qui est Benjamin Fayomi : Benjamin Fayomi a obtenu brillamment son Baccalauréat série D en 1970. En 1978, il décroche son doctorat d’État en médecine à l’Université d’Abomey-Calavi. Enseignant chercheur et détenteur de plusieurs diplômes universitaires, il a été agrégé du CAMES en Novembre 1994 à Ouagadougou. Il a contribué à donner une grande visibilité à la Faculté des Sciences de Santé (FSS) à travers son leadership éclairé. Sur le plan scientifique, il a été coordonnateur du DES Santé au travail. Il a contribué à la formation de plusieurs étudiants dans le domaine de la santé. Un homme de science, un pionnier de l’approche Écosanté en Afrique de l’ouest et du Centre. Il a contribué activement à la création de la chaire Ecosanté sur la pollution urbaine de l’air, ses impacts sur la population du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal. Cette Chaire qui est une collaboration entre l’Université africaine est chapeautée par la communauté de pratique Écosanté en Afrique de l’ouest et du Centre, lui a permis de déployer son énergie pour une noble cause. Après avoir pris une part active au projet régional sur la gestion des déchets managers en milieu urbain et semi-urbain en Afrique en Afrique de l’Ouest et du Centre, le professeur Fayomi devient en février 2015, titulaire de la chaire Ecosanté et il a travaillé sur la sémantique de la pollution de l’air et les maladies respiratoires non-transmissibles. La chaire a contribué à la mise en place d’un programme inter université de santé publique. Il a veillé à la promotion’ des résultats de recherche par les jeunes notamment lors des conférences régionales et mondiales. Il a développé la culture du partenariat.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page