.
.

Le triomphe de la vérité

.

Résilience climatique du bassin de l’Ouémé :José Tonato salue le financement du Projet OCRI


Vues : 7

Poignée de mains entre le Ministre Tonato et l’un des partenaires au financement du projet OCRI

Le Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable José Didier Tonato a présidé ce jeudi 21 juillet 2022, la séance de signature de l’Accord de financement du Projet OCRI (Initiative pour la Résilience Climatique du bassin de l’Ouémé) entre la FAO et le Fonds Vert pour le Climat.

De quoi s’agit-il : Ce projet d’un financement global de 35  millions de dollars dont 18 millions de dollars US du Fonds Vert pour le Climat, est une opportunité qui consolide les efforts du Gouvernement dans la construction de la résilience des systèmes naturels et humains face aux effets néfastes du changement climatique. Les zones d’intervention couvertes par le projet sont les communes de Zogbodomè, Zangnanado, Glazoué, Djougou et Copargo pour une durée de six ans. Il vient récompenser un engagement de longue haleine avec la FAO, partenaire stratégique, sur les questions de la sécurité alimentaire et la gestion durable des ressources naturelles, en vue de la résilience des communautés face aux effets des changements climatiques.

Entre les lignes : L’écosystème qu’est le bassin de l’Ouémé, est une zone clé pour la production agricole, principal secteur économique du Bénin. C’est pour apporter une réponse durablement adaptée à cette situation que le Ministère du cadre de Vie et du Développement Durable a initié l’élaboration d’une note conceptuelle avec l’appui de la FAO qui l’a soumise au Fonds Vert pour le Climat. Celle-ci après plusieurs étapes, vient d’être approuvée à la dernière session du Conseil du Fonds.

Que dit le ministre : Prenant la parole à l’occasion de cette cérémonie, le ministre du Cadre de Vie José Didier Tonato, a exprimé sa gratitude à tous ceux qui ont contribué à l’atteinte de ce résultat au bénéfice des communautés vulnérables du bassin de l’Ouémé. Selon son développement, l’initiative OCRI à terme permettra : d’améliorer la production agricole à travers des technologies à faible émission de carbone et résiliente au changement climatique en restaurant les services écosystémiques dans le Haut et le Moyen Ouémé, d’augmenter la résilience des agriculteurs et des systèmes agricoles dans le Haut et le Moyen Ouémé  par la promotion des chaînes de valeur soutenant leurs moyens de subsistance, d’améliorer l’environnement institutionnel et financier en vue de promouvoir la gestion des terres et de l’eau à faible émission de carbone et résiliente au changement climatique dans les principaux bassins du territoire. « Ce projet est une opportunité qui consolide les efforts du Gouvernement dans la construction de la résilience des systèmes naturels et humains face aux effets néfastes du changement climatique », a-t-il martelé tout en rassurant les partenaires impliqués dans la mise en œuvre du projet à veiller personnellement à tous les processus dans l’opérationnalisation de toutes les étapes prévues à cet effet.

Rastel Dan

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page