.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pour ses loyaux services rendus à la communauté universitaire: Le célèbre Philosophe Paulin Hountondji célébré


Vues : 3

Vue partielle des participants à la cérémonie

L’ancien ministre et Professeur de philosophie, Paulin Hountondji a été honoré par ses collègues philosophes du Bénin et de l’Afrique ainsi que ses étudiants, le jeudi 31 mars 2022. C’est à travers une cérémonie d’hommage et de reconnaissance des œuvres de cette figure emblématique de la philosophie béninoise qui a eu lieu à l’Institut Jean Paul II de Cotonou.

« Paulin Hountondji est porteur de qualité et de vertu ». C’est la quintessence de cette cérémonie aussi sobre et solennelle à la taille de l’heureux du jour. Ayant réuni les professeurs et enseignants d’universités, d’éminentes personnalités de la République, les séminaristes ainsi que les étudiants, cet  hommage de reconnaissance de mérite lui a été rendu à l’occasion de la célébration de ses 80 ans d’anniversaire. Ses vérités, son honnêteté, sa lisibilité et sa fluidité, sa rigueur dans le travail autant de qualités que les initiateurs qui sont des anciens séminaristes, ont profité pour témoigner à Paulin Hountondji. A l’occasion, un livre intitulé « la quête du sens » lui a été offert. Il est coécrit par Paul Christian Kiti, Désiré Mèdegnon et Raymond N’diaye tous des philosophes. C’est un mélange des articles, des textes et témoignages. Ce livre de 500 pages est ponctué de réflexion scientifique tant sur la philosophie, l’anthropologie et la sociologie et regroupe au total 29 contributions produites par 32 auteurs provenant d’horizons géographiques, institutionnels et disciplinaires différents. Il est préfacé par son fils Hervé Nunayon Hountondji qui écrit : « je veux bégayer comme papa ». Ils s’ouvrent par trois textes importants écrits par des personnalités scientifiques dont la réputation n’est plus à démontrer. D’abord la préface de Michèle Gendreau-Massaloux, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure et ancienne rectrice de l’Agence universitaire de la francophonie, qui retrace la trajectoire intellectuelle du Professeur Hountondji et rappelle les sujets et problèmes autour desquels s’est construit l’essentiel de son œuvre théorique. Ensuite, les mots de l’écrivain et prix Nobel de littérature, Wole Soyinka  et du philosophe camerounais Ebénézer Njoh Mouelle. Les deux célébrités ont levé un coin de voile sur la personnalité de Paulin Hountondji et mettent un accent particulier sur son engagement au service de l’Afrique et de la science ainsi que son aigu de l’amitié et de la fraternité. Enfin, le texte de l’ivoirien Thémélé Boa intitulé ‘’les chemins de rencontre cosmique, psychologique et intellectuelle’’, est rédigé dans le même esprit. L’auteur insiste, preuve à l’appui, sur la rigueur scientifique qui caractérise les travaux de Hountondji et sur ses « qualité pédagogiques et humaines ». A la suite de la présentation de cet ouvrage, plusieurs personnalités ont salué les efforts inlassables d’un philosophe accompli, un professeur émérite. Pour Mgr Antoine Ganyé, Paulin Hountondji est porteur de qualité et de vertu. Il lui a adressé ses sincères félicitations pour ses 80 ans. « Merci d’avoir été et d’être un catalyseur de vertu, de paix, d’amour et de cohésion », a-t-il dit. Il poursuit en faisant des prières pour que Dieu puisse le combler de ses bénédictions et le garder pour la nation béninoise. Heureux, le Professeur Paulin Hountondji a remercié toute l’assistance. «  J’aime beaucoup ce titre. Merci de l’avoir choisi », fait-il savoir avant d’ajouter « j’ai le secret d’espoir d’écrire d’autres ouvrages avant de rejoindre là où nous irons tous.  Dans la vie générale, nous avons l’obligation de faire les choses de bon sens. Faire du bon sens, c’est aussi l’éthique. Ce n’est pas seulement dans le langage. C’est dans la vie sociale, politique, dans la communauté et dans le monde d’insertion. C’est un grand honneur pour moi et je suis reconnaissant », souligne-t-il. La coupure du gâteau et la vente à l’américaine de l’ouvrage « la quête de sens », ont mis un terme à la cérémonie.

Ils ont dit

Professeur Maxime Da-Cruz, ancien recteur de l’Université d’Abomey-Calavi : « Je lui souhaite de vivre encore longtemps puisqu’on a besoin de lui »

« Le premier contact que j’ai eu avec lui, je le dois au Professeur Tidjani Serpos qui était notre enseignant de français en classe de seconde à Notre Dame, à Porto-Novo. Il nous avait dit qu’il y a un grand philosophe qui devrait tenir une conférence. Nous avons interrompus les cours et nous nous sommes rendus sur les lieux. C’était mon premier contact avec le Professeur Paulin Hountondji. Ce que j’ai retenu ce jour-là est le bégaiement. C’est le bégaiement mais quand je l’ai retrouvé sur le campus puisqu’il fut mon chef de département, j’ai affirmé lors d’une Assemblée générale du département alors que j’étais professeur vacataire, que le Professeur Hountondji n’est plu bec. Je voudrais insister sur la nécessité de célébrer les nôtres de leur vivant.  Professeur Hountondji, vous méritez bien ce qui vous arrive. Je le félicite et je lui souhaite de vivre encore longtemps puisqu’on a besoin de lui ».

Professeur, Monique Ouassa Kouaro, Doyenne de la FASHS : « Je lui remercie pour la transmission du savoir et pour l’accueil permanent du sens »

« Je voudrais remercier mes collègues qui ont voulu honorer le président du collège C de l’académie, Professeur Hountondji. Je fais partie d’une commission, c’est là que j’ai connu le Professeur Hountondji. Je le remercie pour la transmission du savoir et pour l’accueil permanent du sens ».

Professeur John Igué : « Ma prière pour lui, c’est qu’il ait le prix Nobel de la philosophie »

« Je connais Paulin de vieille date. J’ai eu la chance d’être l’un des fondateurs de la Faculté des Lettres. Et j’ai été précocement nommé Doyen. J’ai pu m’en sortir grâce aux conseils du Professeur Hountondji. Depuis lors, je suis toujours avec lui. C’est un frère à moi et je suis fier de lui parce que ce pays a été qualifié de quartier Latin. C’est les nôtres comme Paulin Hountondji qui font de ce pays, le quartier Latin de l’Afrique. Je souhaite qu’il puisse continuer à former les jeunes. Ma prière pour lui, c’est qu’un jour, j’apprenne qu’il ait le prix Nobel de la philosophie. Paulin Hountondji a été un exemple et j’essaie de l’imiter ».

Candide Azanaï,  philosophe et ancien ministre : « Je souhaite longue vie, beaucoup de santé et de bonheur »

« J’ai écouté Paulin Hountondji qui parle du sens dans tous les comportements dans la société. C’est là, l’intérêt qui me rassure. Je souhaite longue vie, beaucoup de santé et de bonheur. Que ce qu’il a fait pour marquer les gens puisse être bénéfique pour eux et que nous ayons le temps d’acquérir ses expériences ».

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page