.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration de l’ancien président de la république: Nicéphore Dieudonné Soglo fait recours à l’histoire et condamne les dirigeants béninois


Vues : 1

Nicéphore Dieudonné Soglo, ancien chef d’Etat béninois, ancien Maire de Cotonou et vice-président du Forum des anciens chefs d’Etats et de Gouvernements d’Afrique

L’ancien locataire de la Marina, Nicéphore Dieudonné Soglo a fait une déclaration dans la matinée de ce jeudi 13 janvier 2022 sur l’histoire des dirigeants du Bénin. S’inspirant d’ailleurs de laidte histoire, il a dénoncé le caractère vicieux des chefs d’États béninois. “Aucune force du monde, aucune souffrance, aucune division, ne peut plus arrêter le réveil des peuples noirs opprimés dans le monde”. C’est sur cette conclusion que l’ancien locataire de la Marina s’est appesanti pour montrer comment les plus puissants de la chaine politique empêchent le dévouement de la race noir à sa liberté.

En se basant sur la philosophie et les mythologies antiques,

Nicéphore Dieudonné Soglo a montré de long en large les difficultés infligées par les dirigeants africains à leur population. Pour l’ancien chef d’Etat, avant que la race noire ne prospère, chacun doit mettre du sien et imiter les grands empires qui ont succédé à l’empire des pharaons d’Égypte. Pour y arriver,

Nicéphore Dieudonné Soglo estime qu’il est important de lever un coin de voile sur les problèmes qui gangrènent la cité en partant des vérités simples, des faits historiques, précis, vérifiables et indiscutables.

Nicéphore Dieudonné Soglo a relié la genèse de l’homme à la terre noire qui est selon lui une source d’approvisionnement des autres continents du monde. « L’homme est venu au monde en Afrique Noire. Les premières civilisations sont nègres. Les autres continents sont venus s’abreuver à cette source » a-t-il rappelé.

L’Ancien Maire de la ville de Cotonou explique que c’est avec l’approbation des chefs religieux comme le pape Nicolas V, le Pape Borgia, le Pape Jules III et bien d’autres hommes de dieu que les européens ont conquis la planète avec les armes à feu. Le roi Louis XIV s’est inscrit dans le même registre que ces prédécesseurs en s’inspirant de ces actes barbares. A l’en croire, c’est la dictature, la cruauté, l’orgueil, l’intolérance qui font partie des comportements des hauts dirigeants. Fort de sa riche expérience de dirigeant, le Vice-Président du Forum des Anciens Chefs d’Etats et de Gouvernements d’Afrique analyse que les gouverneurs africains utilisent ces mêmes stratégies, pour extorquer de l’argent au peuple en utilisant les moyens dévastateurs qu’ils avaient contesté. A cet effet, en bon historien,

Nicéphore Dieudonné Soglo donne des exemples tout près de nous en dressant la liste des défauts de chaque président béninois à partir de Mathieu Kérékou. Poursuivant son analyse, iI dénonce la malveillance du président Kérékou qui qualifiait les élites du Bénin comme des tarés, usés, fatigués.

Nicéphore Dieudonné Soglo sa théorie en indexant l’ancien président Boni Yayi qui a usé de la confiance de son ami Patrice Talon qui a financé son campagne électorale : « Yayi Boni a utilisé Talon, qui a financé sa campagne électorale» a-t-il expliqué.

Selon le diagnostic de Nicéphore Dieudonné Soglo, l’actuel président Patrice Talon poursuit sur la même lancée en commentant le même délit que ces prédécesseurs. Avec les victimes des violences électorales, l’emprisonnement de certain avec au tableau des exilés qui n’ont plus envie de revenir au bercail,

Nicéphore Dieudonné Soglo analyse que le président Talon a creusé le plafond. C’est pourquoi il propose que des lieux soient choisi pour dit-il « immortaliser les héros du pays, qui se sont pris la tête aux oppresseurs au lieu d’immortaliser le nom de simple individu qui n’a rien apporté d’historique pour le Bénin ». L’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo a par ailleurs exhorté les dirigeants africains à plus de contrôle pour arranger ces actes désastreux qui freinent le développement du continent. Pour y arriver il leur recommande de faire bon usage des conseils de leurs prédécesseurs. « Les contrôles périodiques sont nécessaires au bon fonctionnement de tout organisme » a laissé entendre le premier président du renouveau démocratique.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page