.
.

Le triomphe de la vérité

.

L’He. André Okounlola au sujet des violences électorales: « C’est des choses qu’on ne peut plus admettre dans le pays »


Vues : 0

Le Député André Okounlola

« Réformes du système partisan et élection du 11 avril : Quels enseignements ? ». C’est le thème de l’émission Ma part de vérité de Golf Tv Africa du dimanche 18 avril 2021 qui a reçu le Député André Okounlola. Il ressort de son intervention que la réforme du système partisan est salutaire, et a permis de réorganiser les partis politiques qui animent la vie politique dans le pays. En effet, il a fait savoir que le pays comptait, il y a quelques années, environ 260 partis politiques, et à chaque veille d’élections, des gens se regroupent et créent parfois des alliances de contre nature. A le croire, depuis l’avènement du renouveau démocratique jusqu’en 2016, le président de la République élu est l’otage de plusieurs alliances de contre nature qui ne lui donnent pas la liberté de gouverner le pays. La même situation se produit au niveau de l’Assemblée nationale et au niveau des mairies. Ce qui engendre une instabilité criarde au niveau de ces instances. Mais à l’avènement du régime de la Rupture à la tête du pays en 2016, le chef de l’Etat Patrice Talon a posé le diagnostic et proposé les grandes réformes pour stabiliser le pays et créer les bases fondamentales du développement du pays. Une proposition qui a été applaudie, selon l’élu de la 10è circonscription électorale. Ce qui a conduit au vote d’une nouvelle charte des partis politiques pour contraindre les acteurs politiques à aller à des regroupements de grande envergure. Ainsi, de plus de 260 partis politiques, le Bénin compte désormais moins de 10 partis. Par ailleurs, la réforme du système partisan a aussi permis l’alignement des élections. Désormais, une année électorale est établie pour permettre de tenir toutes les élections, et utiliser les cinq ans qui vont suivre, pour travailler pour le développement du pays. De plus, il a souligné que dans le nouveau code électoral voté, l’on a précisé les dates liées au processus électoral pour contraindre le chef de l’Etat à convoquer le corps électoral. Il a à cet effet insisté que le 11 avril 2021 choisi pour tenir la présidentielle de cette année n’est pas la volonté de Patrice Talon, car la loi a prévu que le premier tour du scrutin présidentiel ait lieu le deuxième dimanche du mois d’avril de l’année électorale. L’He. André Okounlola ajoute que le Bénin a gagné énormément dans ces réformes. « Ces réformes ont apporté un grand plus au peuple béninois, et ont permis d’organiser les élections dans de meilleures conditions plus que par le passé », a-t-il laissé entendre. L’autre avantage de la réforme du système partisan évoqué par le Député André Okounlola est l’amélioration du taux de représentation des femmes dans les instances de prise de décision comme l’Assemblée nationale. Ainsi, à compter de 2023, sur les 109 députés que comptera l’Assemblée nationale, il y aura au moins 24 femmes. Ce faisant, le Bénin se conforme aux normes des organismes internationaux dont il est membre et qui exigent la présence des femmes dans les instances de prise de décision, au dire du député.

Son appréciation de la présidentielle de 2021

L’Honorable André Okounlola est satisfait du déroulement du scrutin présidentiel du 11 avril 2021, car il a indiqué que certains adversaires au régime en place ont usé de tous les moyens pour créer la psychose dans le pays pour que l’élection n’ait pas lieu, mais finalement le vote a eu lieu. Pour lui, les appels à manifestions lancés par certains leaders de l’Opposition à quelques jours de l’élection constituent un moyen pour déstabiliser le pays, parce qu’ils ne veulent pas aller aux élections. A cet effet, il invite ces opposants à faire preuve de bonne foi. « Ce n’est pas en déstabilisant son pays qu’on montre qu’on est compatriote. C’est des choses qu’on ne peut plus admettre dans le pays », a-t-il insisté. Pour les cinq prochaines années, le Député Okounlola annonce que le gouvernement va mettre un accent particulier sur la formation technique et professionnelle, et va surtout se focaliser sur le problème de la survie de soi en poursuivant ses réformes dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, des infrastructures etc. En outre, l’élu de la 8è législature annonce la création d’emplois aux jeunes dans divers secteurs.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page