.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite à l’aéroport de Tourou par l’ancien Chef d’Etat: Les mises en garde de Hèhomè à Yayi


Vues : 23

Hêhomey à Parakou OkLe ministre des infrastructures et du transport, Hervé Hèhomé est descendu précipitamment ce week-end sur le site de l’aéroport de Tourou, toujours en chantier, pour faire des mises en gardes à l’ancien chef d’Etat, Boni Yayi, qui s’y est également rendu, il y a quelques jours. Selon les informations, ce dernier était parti s’imprégner de l’évolution des travaux et a échangé avec les ouvriers sur place. Une attitude qui a fait éclater la colère du ministre Hèhomé, qui a tenu des propos pour le moins durs envers le prédécesseur de Patrice Talon, en ces termes : « La visite d’un aéroport est soumise à l’autorisation des autorités compétentes et nous ne voulons plus assister à ce genre de visite qui ne répond à rien ». Et de poursuivre, plus virulent : «C’est un comportement qui, excusez-moi, n’est pas sérieux. C’est un comportement très peu sérieux. »Puis, vint la première mise en garde : «Je profite de vos caméras et micros pour, disons, notifier, signifier à monsieur Boni Yayi, qu’il ne doit plus mettre pieds sur ce site qui n’est pas encore ouvert au public, ni mis en exploitation. » Et la deuxième mise en garde : «A la récidive, nous allons lui impliquer la rigueur de la loi. Il se serait conduit comme un vil individu et nous allons le traiter comme un vil individu ».

Un Yayi toujours super actif

 Selon les investigations, l’ancien chef d’Etat était effectivement sur les lieux, en début de l’autre semaine et aurait échangé avec les ouvriers et autres techniciens en charge des travaux. Reste que le contenu de leurs échanges n’est pas délivré au public, si non que certains rapportent qu’il se serait plaint, ente autres de l’absence du scanner qu’il avait fait acquérir pour cet aéroport quand il était encore au pouvoir. On a également appris, qu’avant d’aller sur le site, il avait rendu une visite au Roi de Tourou quelques minutes plus tôt. Une visite qui s’ajoute à celle du genre qu’il a organisée ces dernières semaines à deux autres rois, à savoir, celui d’Abomey et celui de Nikki. Pourquoi Boni Yayi demeure très actif sur le terrain, alors qu’il n’est plus président de la République ? Une grosse question qui suscite tous les commentaires possibles. Il y a ceux qui pensent que cet homme est « très attaché à son peuple et ne veut point l’abandonner parce qu’il n’est plus au pouvoir ». Il y a également ceux qui craignent qu’il mijoterait un « plan » à travers toutes ces sorties. L’un dans l’autre, il est aisé de constater que Boni Yayi n’a certainement pas fini de faire parler de lui sur l’échiquier national, en dépit de son statut d’ancien président de la République. D’aucuns l’auraient voulu plus discret et plus distant de la scène politique nationale. C’est mal connaître l’homme.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page