.
.

Le triomphe de la vérité

.

Remobilisation de la troupe pour l’apaisement politique avant la présidentielle 2016: Boni Yayi lance la réconciliation avec les frustrés du régime


Vues : 5

boni-yayi-2 netL’attente aura été longue. Mais, mieux vaut tard que jamais. La famille FCBE qui, depuis quelques mois, traverse des moments sombres à cause du départ de certains de ses cadres se verra à nouveau réunie. Cette réunification qui intervient à quelques mois de l’élection présidentielle de 2016 est l’initiative du président de la République, Boni Yayi. A quelques mois de la fin de son mandat, le chef de l’Etat a jugé utile de réunir tous les membres de la famille politique qui l’a conduit à la tête du pays. Une rencontre qui va lui permettre de recoller les morceaux avec tous les frustrés et déçus non seulement de la mouvance, mais des FCBE, notamment, les anciens ministres, les directeurs généraux, les anciens députés, les chefs services,  et bien d’autres leaders politiques. Objectif de ce rendez-vous politique, d’enterrer la hache de guerre afin d’aplanir les dissensions. Plein d’humilité et de reconnaissance pour les nombreux services que lui ont rendus ses proches, le président Boni Yayi aura aussi à présenter, si besoin était, ses excuses pour les nombreuses frustrations, colères et situations qui ont régnées entre lui et ses anciens collaborateurs. Cette démarche a déjà commencé depuis quelques semaines où il a rencontré plusieurs de ses anciens collaborateurs, notamment, son ancien ministre et actuel maire de Dassa, Nicaise Fagnon, l’ancien président du Cos Lépi et député de la 7ème législature, Sacca Lafia, ainsi que l’ancien député Mama Djibril Débourou. Toujours dans cette même démarche de réunification et d’entente entre les membres de la famille FCBE, Boni Yayi avait, depuis plusieurs semaines, confié la tâche d’identification des frustrés à un comité composé de plusieurs personnalités dont son ancien conseiller technique et ancien ministre Alexandre Hountondji. Cette rencontre qui se tiendra entre aujourd’hui, lundi 12 octobre 2015 où un autre jour, au choix de Boni Yayi, lui permettra de recoller les morceaux avec ses anciens collaborateurs frustrés, déçus et qui n’avaient pas manqué d’afficher, à différentes occasions, notamment lors des élections communales, locales et législatives, leur désapprobation quant à la gestion du pays.

Rastel DAN (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page