.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion efficiente du Fonds d’aide à la Culture: Boni Yayi rehausse la cagnotte à 5 milliards de FCFA


Vues : 2

La séance de travail  qu’a eu le président Boni Yayi ce mercredi 23 septembre 2015 au Palais de la présidence de la république avec les acteurs culturels sur le Théâtre national a été sanctionnée par une bonne nouvelle. De 3 milliards, il porte le Fonds d’aide à la Culture à 5 milliards.

« Il nous faut 15 milliards de francs CFA pour satisfaire les besoins de financement ». C’est l’appel du directeur du Fonds d’aide à la Culture,  Blaise Tchétchao que nous avons relayé le mercredi 23 septembre 2015.  Et il a été écouté. La preuve, Boni Yayi vient d’augmenter le Fonds de 2 milliards supplémentaires. C’est une décision qu’il a prise  ce mercredi 23 septembre 2015 au Palais de la présidence de la république lors des échanges qu’il a eus avec les acteurs  culturels sur la pertinence de la construction du Théâtre national. A l’annonce de la nouvelle, les centaines d’artistes présents dans la salle n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction.

Les raisons qui motivent la décision de Boni Yayi
En décidant d’augmenter la cagnotte du Fonds d’aide à la Culture, Boni Yayi a, sans doute, voulu contenter davantage les artistes. Mais, cette seule raison ne suffit pas. Comme il l’a relevé, lui-même, à cette séance de travail, ceux qui apprécient la gestion faite  de ces ressources destinées à la promotion de la culture béninoise sont bien nombreux. Et il semble bien séduit par les différentes mesures de transparence prises par la Direction générale du Fonds. Selon les témoignages reçus, les principales raisons qui ont motivé Boni Yayi à prendre cette décision relèvent à la fois de la pertinence des investissements opérés et des réformes engagées. Au niveau des  investissements, on peut retenir la réfection de toutes les salles de cinéma existantes dont celles de Cotonou  en fin de réhabilitation pour la diffusion des spectacles, la réhabilitation de la Maison de la culture de Ouidah dont les études techniques et architecturales sont achevées, le boom enregistré dans la production artistique de qualité grâce au financement du Fonds d’aide à la Culture, toute chose qui donne de la visibilité à la culture béninoise, puis la mise en place, cette année, d’un fonds de garantie pour le financement des structures marchandes. Un acte qui relève d’ailleurs de l’une des recommandations faites par l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Par ce fonds de garantie, le Bénin vient de donner l’exemple aux autres pays membres de l’union. Dans le lot des réformes engagées qui ont guidé la décision de Boni Yayi, il y a l’élaboration d’un manuel de procédure qui détaille la gestion du Fonds, l’affichage systématique et régulier des résultats des sessions du Conseil d’administration, avec à l’appui,  la publication des noms,  prénoms et des structures bénéficiaires. Toute chose qui a renforcé la transparence au niveau  de la gestion du Fonds. On retient que depuis l’instauration du milliard culturel en 2008 par le président Boni Yayi, selon les statistiques obtenues de la Direction du Fonds d’aide à la culture, sur 10.000 projets environs  enregistrés, plus de 4.000 ont été réellement financés.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page