.
.

Le triomphe de la vérité

.

Implication des artistes dans la campagne de la présidentielle 2016: Le dilemme de Kèmi dans le duel Talon – FCBE


Vues : 1

KEMI netPour qui va rouler l’artiste Olouwa Kèmi pour la présidentielle de 2016 ? C’est la question qui taraude actuellement les membres de son  staff. Pour avoir réussi en 2013 à doubler  les 3.000 places du Palais des sports de Kouhounou lors du lancement de son troisième album, puis mobilisé près de 20.000 spectateurs pour son historique concert  tenu le 14 septembre  2014 sur le Stade de l’Amitié de Kouhounou, la vedette a tôt fait de s’attirer la sympathie des hommes politiques. La preuve,  lors des élections législatives d’avril  2015, elle n’a pas pu échapper à la machine des Forces Cauris pour un Bénin émergent (FCBE).  A travers un contrat qu’elle a scellé avec l’actuel ministre d’Etat chargé de l’Economie,  des Finances et des programmes de dénationalisation, Komi Koutché, elle a contribué à mobiliser les populations dans presque tous les grands meetings de l’Alliance FCBE à travers ses prestations sur toute l’étendue du territoire national. Selon certaines indiscrétions, il était d’ailleurs question d’un contrat d’exclusivité qui ne lui a pas permis de s’afficher aux côtés d’autres formations ou leaders politiques lors de la campagne des élections législatives. Prise dans cet engrenage FCBE, l’artiste a dû se résoudre à la bonne exécution de ses obligations contractuelles. Mais le temps des élections  législatives est bien derrière. Place à  la présidentielle 2016. Une fièvre  électorale qui monte surtout avec la candidature de Patrice Talon qui se positionne aujourd’hui comme un véritable opposant au candidat de la machine FCBE. Selon les informations reçues de sources bien informées,  le camp Talon multiplie ses stratégies pour appâter Kèmi qu’il  estime  une des meilleures voix capables de leur mobiliser la foule. D’ailleurs, le dimanche 13 septembre 2015 dernier,  elle était parmi  les artistes invités pour animer le meeting de création du fan club Patrice Talon à Parakou. Un concert qui n’a pu se tenir, étant donné que le meeting a été finalement interdit. La question qui mérite d’être posée face à la situation est celle-ci : Kèmi abandonnera-t-elle les FCBE qui semblent déjà s’octroyer sa sympathie pour le camp Patrice Talon ?  A cette interrogation, Eusèbe Dossou, le manager de l’artiste tout comme Kèmi, elle-même, semblent bien plongés dans un dilemme. Pour Kèmi, en effet, « la question sera tranchée en temps opportun ». Si Eusèbe Dossou semble partager le même avis que sa protégée, il pose néanmoins des conditions. Pour lui, en effet, « c’est vrai qu’après avoir presté aux côtés des FCBE lors des législatives, beaucoup lui ont affiché l’étiquette de cette alliance. Mais je dois dire que l’artiste ne fait pas de la politique. Si nous sommes sollicités pour prester, nous allons le faire. Maintenant, quant à la question de savoir celui avec qui nous allons travailler, je dirai tout simplement que nous serons du côté de celui qui permettra à mon artiste de réaliser aussi ses projets. Elle est actuellement en train de réaliser son propre studio et a aussi plein d’autres projets. S’il y a des gens qui sont prêts à l’aider pour atteindre ses objectifs, nous allons accepter les accompagner », a indiqué Eusèbe Dossou pour ainsi confirmer le dilemme dans lequel se trouve actuellement Kèmi face à l’équation Talon et FCBE et des multiples autres candidatures à venir.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page