.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ouverture à Cotonou de la 20ème session extraordinaire du Cip-Uemoa: Yahouédéhou et les parlementaires de la sous région font le bilan de la décentration dans l’espace Uemoa


Vues : 1

La 20ème session extraordinaire du Comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) a démarré le lundi 14 septembre 2015 à l’hôtel Azalaï de Cotonou sous le thème : « Les collectivités territoriales : quelle réalité dans l’espace Uemoa ». Cette rencontre qui a réuni les députés des pays membres de l’institution vise à leur faire comprendre le processus de décentralisation.

Cette session s’inscrit dans la vision de permettre aux députés de mieux appréhender les contours du processus de décentralisation dans les Etats membres de l’Union, ses forces et ses faiblesses. Dans son mot introductif, le président de l’Assemblée nationale du Bénin, Me Adrien Houngbédji a mis l’accent sur la pertinence du thème retenu pour cette session qui fait ressortir le processus de décentralisation, exécuté dans des conditions difficiles et complexes et qui constituent, à l’évidence, de véritables défis à la gouvernance locale. Il a convié les députés à s’interroger sur la problématique de cette gouvernance, l’effectivité du transfert des compétences et des ressources aux collectivités décentralisées, leurs liens avec l’administration centrale et l’enjeu qu’elles représentent dans le développement des pays membres de l’Uemoa. En procédant à la cérémonie d’ouverture de la séance, le président du Cip-Uemoa, Me Janvier Yahouédéhou a mis l‘accent sur les nombreux défis auxquels est confrontée la décentralisation dans les Etats membres de l’Union. Pour lui, l’objectif est de dresser l’état des lieux des collectivités locales dans les Etats membres de l’Union, de comprendre si le transfert des compétences a été suivi d’un transfert réel de ressources pour permettre aux entités de jouer pleinement leurs rôles, de comprendre également les facteurs de blocage et le rôle des élus dans le bon fonctionnement des collectivités locales. Il n’a pas occulté la question du rôle du parlementaire dans la résolution des crises et conflits. Elle sera abordée au cours des travaux dans le but de revisiter le dispositif mis en place par le Cip-Uemoa pour contribuer au règlement des crises politiques et sociales de toutes sortes qui menacent la paix et la sécurité dans l’espace. Il est à rappeler que cette rencontre qui prend fin le vendredi 19 septembre 2015 intervient un mois après la 36ème session ordinaire tenue en août 2015 à Ouagadougou et qui a été marquée par l’élection de l’honorable Janvier Yahouédéhou à la tête du Cip-Uemoa.

Rastel DAN (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page