.
.

Le triomphe de la vérité

.

Conclave des FCBE chez boni Yayi: Le congrès reporté, Komi Koutché probable coordonnateur national des FCBE


Vues : 1

Komi Koutché netA quelques semaines des élections législatives, la mouvance présidentielle se met en mouvement pour la bataille qui conduira ses hommes au parlement. C’est dans cet ordre d’idée que le chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi a tenu un conclave hier matin en son domicile à Cotonou, avec les barons des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE). Il était question des positionnements sur la liste FCBE pour les prochaines législatives et du renouvellement des instances dirigeantes de cette alliance.
Les rumeurs se confirment. Le chef de l’Etat met en ordre de bataille sa troupe afin d’obtenir une majorité écrasante à la 7ème législature. Il a été question de déterminer, par circonscription électorale, les probables têtes de listes et leurs suppléants. Un exercice qui nécessite beaucoup de calcul et de consultations vu l’atmosphère politique très confuse. Mais, au-delà des tractations pour les positionnements sur la liste FCBE, se trouve l’épineuse question du renouvellement des instances dirigeantes de l’alliance. Selon des indiscrétions, le grand meeting suivi du congrès pour renouveler les instances prévu pour le samedi prochain est reporté pour des raisons d’organisation.   De sources  concordantes, trois candidats se bousculent pour prendre en main la coordination nationale. Il s’agit de  François Abiola, Komi Koutché et Benoît Dègla. Le premier, actuellement ministre d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a pu s’imposer, ces dernières années, par son pragmatisme. Il a, en outre, réussi à rallier tous les maires du département du Plateau à la cause du chef de l’Etat et a bien d’autres réalisations à son actif. Malgré tout cela, il a moins de chance que son jeune frère, voire son enfant Komi Koutché qui n’a pas encore atteint le sommet de ses ambitions. Ministre de l’économie, des finances et des programmes de dénationalisation, sa complicité avec le chef de l’Etat, son éloquence et son leadership confirmé dans les Collines font de lui  l’homme du président. Sinon, comment comprendre, selon les indiscrétions, qu’il ait été positionné président du comité d’organisation du grand meeting et du congrès des FCBE par Boni Yayi, lui-même. A cette allure, il risque de s’arroger le poste de coordonnateur national des FCBE lors du prochain congrès. Quant au troisième, l’inspirateur de ‘’l’opération Djakpata’’, l’ancien ministre de l’Intérieur aujourd’hui conseiller technique à la sécurité du chef de l’Etat, son absence du Gouvernement peut beaucoup jouer contre lui. De plus, Benoit Dègla, pour ceux qui le connaissent, manque de dynamisme sur le plan des négociations. Ainsi, la majorité présidentielle plurielle connaîtra, dans les jours à venir, un nouveau visage qui est appelé à conduire l’alliance tout au moins jusqu’après 2016.

Yannick SOMALON 

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page