.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gendérisation du budget communal dans le Mono et l’Atlantique: L’ONG Dimension Sociale outille les élus locaux de Lokossa et de Kpomassè


Vues : 3

Les budgets communaux doivent prendre en compte un certain nombre de préoccupations des femmes et d’autres couches sociales. C’est dans cette optique que l’Organisation non gouvernementale Dimension sociale s’est engagée à aller à la rencontre des décideurs des communes du Bénin. Le mercredi 28 janvier 2015, l’équipe était face aux élus locaux, représentants des Organisations de la société civile (OSC) et du mouvement communal des femmes de Lokossa. Réunis avec le représentant de la mairie dans les locaux de la mairie de Lokossa, ils ont été sensibilisés sur la nécessité, pour les communes, de gendériser le budget exercice 2015. Pour le coordonnateur régional Mono du projet intitulé « Renforcement de la participation des femmes à la gestion des affaires publiques au Bénin », Damien Sèglonou, l’atelier permettra à la commission du budget et aux agents techniques de la mairie qui, entretemps, avaient déjà été formés sur la question, d’établir des priorités budgétaires tout en prenant en compte les préoccupations majeures des femmes, d’autres couches sociales et de différents groupes socio-professionnels de la commune. Il permettra à chaque catégorie de population d’exprimer aux autorités communales et aux planificateurs des mairies leurs préoccupations prioritaires. En dehors du budget déjà validé, il souhaite un clin d’œil sur le collectif budgétaire afin de répondre à ce besoin de l’Ong Dimension sociale. Organisé sur financement du Fonds des nations unies pour la démocratie (FNUD), avec 14 communes ciblées dans les départements du Mono et de l’Atlantique, cette initiative met, selon les organisateurs, en relation l’administration locale et la société civile dont le rôle est très important dans le processus de développement économique et social. Le suivi des effets sera assuré tant par l’équipe du projet que par le bureau du mouvement communal des femmes. Après l’étape de Lokossa, cap a été mis sur la commune de Kpomassè dans l’Atlantique où les participants étaient également fortement mobilisés pour la cause. A chaque étape, une communication a été donnée par le consultant, Hervé Gbénahou. Cet atelier fait suite à la formation organisée sur la Programmation et la budgétisation sensibles au genre à l’endroit des mairies de Comè, d’Athiémé, de Bopa, de Grand-Popo, de Houéyogbé et Lokossa.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page