.
.

Le triomphe de la vérité

.

Appui à l’Ecole normale supérieure de Porto-Novo: Marie-Thérèse Pautet-Heckenroth offre une centaine d’ouvrages de littérature


Vues : 8

La bibliothèque de l’Ecole normale supérieure (ENS) de Porto-Novo s’enrichit d’ouvrages de spécialisation. Il s’agit d’ouvrages de linguistique, de stylistique et de littérature française. Destinés aux élèves professeurs désireux d’embrasser la profession d’enseignant de français, ils ont été offerts par Marie-Thérèse Pautet-Heckenroth, un ancien professeur de l’ENS mais de nationalité française. Les ouvrages ont été réceptionnés par le Professeur  Jean-Claude Hounmènou le vendredi 02 janvier à Cotonou. Ils ont été transmis par l’intermédiaire du président de la section-France du Haut conseil des Béninois de l’extérieur, Jean-Eudes Zounmènou. En livrant ses impressions à la suite de ce geste salutaire, le directeur Jean-Claude Hounmènou  trouve que c’est un appui déterminant à l’endroit des élèves-professeurs qui ont aujourd’hui beaucoup de difficultés à trouver des ouvrages de spécialité pour traiter les exercices que les professeurs leur donnent et même pour soutenir bibliographiquement les cours reçus. « Je pense que cela va  constituer un adjuvant précieux à l’apprentissage de nos élèves-professeurs », a-t-il précisé.  De nationalité française, la donatrice, Marie-Thérèse Pautet-Heckenroth, avait enseigné dans cette école dans les années 1980-1990. Elle jouit depuis plus de 20 ans d’une paisible retraite. Ancien élève-normalien de Marie-Thérèse Pautet-Heckenroth, l’actuel directeur a, au nom de l’administration, du corps professoral et des anciens élèves aujourd’hui enseignants dans cette école, réitéré leur gratitude à la donatrice.

 Sos pour une bibliothèque-laboratoire de langues

 Au regard de l’évolution de la technologie, des avancées que connait l’ENS et de la qualité des enseignants qu’elle continue de produire, le Professeur  Jean-Claude Hounmènou pense qu’il lui faut une bibliothèque-laboratoire. A cet effet, il a  souhaité l’appui de partenaires moraux et physiques. En les invitant à prendre  exemple sur Marie-Thérèse Pautet-Heckenroth, il s’est dit rassuré de ce que l’histoire retiendra leurs noms dans les annales des bienfaiteurs et constructeurs de cette école de formation en langue.  « Nous avons besoin de livres, d’ordinateurs et tous équipements qui pourraient nous aider à monter un laboratoire de langues, quels que soient les donateurs, Béninois, Africains, Français, Canadiens, Belges », a indiqué le Professeur  Hounmènou. Dès lors, l’ENS-Porto-Novo reste les mains tendues pour recevoir d’autres appuis pouvant lui permettre d’aller plus loin et de permettre d’améliorer la qualité de l’enseignement qu’elle donne aux élèves-professeurs.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page