.
.

Le triomphe de la vérité

.

Renforcement de l’unité dans le Plateau: Le ministre François Abiola porté en triomphe à Sakété


Vues : 1

Une délégation des fils et filles du Plateau composée d’une vingtaine d’islamologues  et Alphas tiennent le ministre d’Etat François Abiola par la main. C’était le mercredi 06 août 2014 au Ministère en signe d’unité et de remerciement pour ses actions à l’endroit de leur localité. Il reste gravé dans l’histoire de ce peuple. En effet, depuis le 1er octobre 2013 un vent de cohésion sociale et politique souffle sur la commune de Sakété au point où, au cours d’une rencontre ordinaire présidée par le ministre d’Etat, François Abiola, les fils et filles de cette localité avaient décidé de penser uniquement au développement. Cela se concrétise avec l’acte significatif n°06 qui a été enregistré. Dans cette mission, la plupart des membres de la délégation (ressortissants de Sakété) étudient dans les universités islamiques de l’Arabie Saoudite, du Qatar, du Niger et du Bénin. Ils ont suivi de près l’actualité  socio-politique à Sakété et estiment qu’elle dénote d’un exploit et d’une bonne pratique à dupliquer dans d’autres localités. « Vous êtes un politicien au service de notre pays. Vous êtes un instrument de développement », ont-ils reconnu. Pour ceux qui seraient tentés de refuser de croire en ce travail d’unité et de développement, les alphas laisseront un message : « Les sourds entendent et les aveugles voient. Que l’œuvre d’unification soit pérenne ». Rappelons qu’avant cette audience, plusieurs actes avaient été enregistrés dont les plus significatifs se résument comme suit : Acte significatif n°1, les 47 chefs  villages et quartiers de Sakété conduits par le maire Arinloyé ont rendu visite au ministre d’Etat le 12 juillet 2014 afin de lui apporter leur soutien dans la mission républicaine qu’il accomplit aux côtés du chef de l’Etat. « Nous regardons dans la même direction que le ministre d’Etat », avaient-ils déclaré. Acte significatif n°2 : le lundi 28 juillet 2014 les différents protagonistes d’une vieille lutte fratricide se sont retrouvés pour la célébration de la fête de ramadan comme pour confirmer l’unité retrouvée et implorer la bénédiction de Dieu pour la cause. Acte significatif n°3 : plusieurs Béninois ont suivi cette partie de l’histoire qui se déroule le 1er août 2014 comme dans un conte de fée. La hache de guerre a été définitivement enterrée sous le contrôle d’une population de Sakété mobilisée, visiblement enchantée par le choix de l’unité. L’image retenue est celle du professeur Abiola donnant la main à ses opposants sous les ovations. Les femmes ont particulièrement donné de la voix à travers une ambiance surchauffée. Acte significatif n°4 : les religions endogènes ont pris le relai le 03 août 2014. La fête de Oro a, elle aussi, dressé sa marée humaine chantant et soutenant l’unité. Avec toujours pour maître d’orchestre le ministre d’Etat. Cette fête qui opposait chrétiens, musulmans et animistes était devenue le terrain d’expérimentation de la cohésion sociale retrouvée.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page