.
.

Le triomphe de la vérité

.

Un demi-siècle après le décès de son papa: François Abiola matérialise le dialogue islamo-chrétien à Sakété


Vues : 1

eric houndete abiola1963-2013 : déjà 50 ans que Pierre Labokoundé Abiola, le père du ministre François Abiola a rejoint la demeure du Père céleste. C’était le 5 septembre 1963 exactement. Pour célébrer le demi-siècle de cet événement, le ministre d’Etat François Abiola a surpris plus d’un en réussissant à amener dans l’église catholique Ste Anne de Sakété, les dignitaires des cultes traditionnels, les Imans, les rois et les autres confessions chrétiennes. Un bel exemple de dialogue interreligieux qui a servi de prétexte aux différents orateurs du jour pour prôner le rapprochement interconfessionnel, afin que le Bénin soit préservé du spectre d’une guerre de religion. Car, il n’est de secret pour personne que nombre de pays du monde sont actuellement déchirés par ce genre de conflits. Le cas de la république centrafricaine, où chrétiens et musulmans s’entredéchirent a particulièrement retenu l’attention du ministre qui a avoué s’être posé beaucoup de questions sur le sujet. « C’est une guerre religieuse qui nous interpelle », a souligné au passage François Abiola pour qui le dialogue entre les religions reste capital. Lui-même, bel exemple de dialogue islamo-chrétien, car né d’un père chrétien et d’une mère musulmane, François Abiola a dit vouloir, par cette célébration lancer un message à l’Afrique et au monde dans le but de montrer et démontrer à la terre entière que le Bénin fait partie « des nations qui comptent dans le dialogue religieux et la tolérance islamo-chrétien. » A noter qu’un parterre impressionnant de personnalités politiques, religieuses, traditionnelles, etc., ont fait le déplacement de Sakété pour rendre hommage à Papa Pierre Labokoundé Abiola.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page