.
.

Le triomphe de la vérité

.

Polémique autour de l’affaire SODECO: Le Dg Sonapra déjoue un au piège


Vues : 4

Idrissou BAKO DG SONAPRAC’était un débat très attendu et abondamment annoncé par les médias. Mais il n’a pas pu avoir lieu sur la chaîne de télévision Canal 3 jeudi nuit dernier. Si le mérite et le professionnalisme de la rédaction de cette télévision sont salués pour le soin apporté à l’organisation technique et matérielle de ce débat intitulé « La SODECO au cœur de la polémique», les téléspectateurs resteront sur leur faim, parce qu’il y avait un intrus, à savoir Me Joseph Djogbénou. Il n’était pas prévu, selon la partie adverse sur la liste des invités qu’elle a préalablement reçue. En s’ajoutant donc aux deux autres représentants, côté SODECO, à savoir le Président du Conseil d’Administration (PCA) ou son représentant et le Directeur Général ou son représentant, la présence de Me Djogbénou est une imprévision que la partie gouvernementale n’a pas digéré. Le Directeur général de la SONAPRA, Idrissou Bako qui la représentait s’est refusé d’affronter trois personnes pour des questions d’équilibre, même s’il était prêt à faire face seul aux deux invités de Sodeco prévus. « D’accord pour un débat seul contre les deux gestionnaires de la SODECO régulièrement invités, mais jamais avec l’Avocat de Talon qui devrait réserver ses arguments pour un débat face aux Avocats de l’Etat ou pour sa plaidoirie devant les Tribunaux », s’est-il défendu. Pour le Dg SONAPRA qui est resté intraitable, il faut apprendre à respecter les principes et respecter les téléspectateurs en évitant de leur imposer une mise en scène contraire au débat annoncé.

 La venue inopinée de Me Djogbénou, avocat conseil de Patrice Talon, suscite plusieurs interrogations depuis jeudi dernier dans le rang du gouvernement. Pourquoi le PCA et le Dg de la SODECO se sont-ils sentis incapables d’aller à deux sur un plateau de télévision sans leur avocat, pourtant face au seul Dg SONAPRA ? Ne connaissent-ils pas la trame des manipulations juridiques qui ont permis à leur mentor de se mettre en poche les 17,6% d’actions appartenant à toutes les populations ? S’ils tiennent tant à se faire accompagner sur un plateau de télé d’un avocat pour se défendre sur un dossier dont ils ont été les acteurs depuis 2008, avec qui se feraient-ils accompagner au Tribunal ?

 En donnant droit à la farouche opposition du Dg Sonapra à la tenue d’un pseudo-débat, une plaidoirie d’avocat face à un ingénieur agronome et manager, pour noyer le vrai fond du sujet qui intéresse les Béninois de l’intérieur et de la diaspora, des observateurs continuent de féliciter Canal 3.

 Certains estiment d’ailleurs que « tous les subterfuges sont proposés par le Président du Conseil d’Administration de la SODECO (encore pour l’instant, puisque la perte des 17,6% ne lui donne plus cette qualité) pour faire avaler la couleuvre au Dg Sonapra. » Une sorte de piège auquel il a échappé, se réjouit-on dans le camp du gouvernement.

Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page