.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Sahada Issifou, seule femme élue dans le comité exécutif de la Fbf: « Nous mettrons les bouchées doubles pour inscrire toutes les équipes féminines en championnat»


Vues : 3

ISSIFOU-SAHADAInconnue du grand public sportif, Sahada Issifou, seule femme élue dans le nouveau comité exécutif de la Fédération béninoise de football (FBF) a accordé à votre journal une interview. L’ancienne-vice présidente des Buffles du Borgou, présidente de l’équipe féminine Eternel FC d’Albarika (Parakou), et directrice du restaurant l’Iles aux Oiseaux de Parakou, a dit son amour pour le football. Elle a surtout parlé du football féminin dont elle sera la défenseuse pour les quatre prochaines années dans le comité.  Selon elle, « ce football féminin béninois doit avoir désormais son championnat».

 L’événement précis : Parlez nous de votre parcours dans le football avant d’arriver au sein du comité exécutif de la Fbf ?

Sahada Issifou: C’est vrai que beaucoup de gens dans la famille du football ne me connaissent pas. Mais, les responsables et surtout les amoureux du cuir rond dans le septentrion me connaissent bien. En effet, j’ai été pendant dix ans vice-présidente des Buffles de Parakou. Mais avant, permettez-moi de vous dire que j’ai eu comme mari un homme qui ne vit que pour le football. Je veux parler de Lolo Chidiak que vous connaissez tous. Depuis que je l’ai connu, il n’a cessé de m’amener sur les stades. Surtout quand les Buffles ont match. C’est donc en faisant sa volonté de l’accompagner sur les stades que j’ai commencé par prendre goût à la chose. Alors, arrivé à un certain moment, il a décidé de me mettre dans l’équipe qui gérait le club. C’est alors que je suis devenue vice-présidente du club ‘’Les Buffles’’ de Parakou. Et depuis, je me suis consacrée à cela. Et aujourd’hui nous voici.

Vous voilà aujourd’hui membre du comité exécutif de la fédération béninoise de football. Vous devez être fière.

Ça c’est clair. C’est une grande fierté pour moi et cela, je le dois à cet homme qui a certainement vu en moi des qualités d’acteur du football et qui a voulu que je prenne cette direction. Aussi, je voudrais remercier tous les membres de la liste « Renouveau du Football » qui ont cru qu’ensemble on pouvait y arriver et qui ont également voulu que je sois des leurs pour mener ce combat. Un combat dont la fin a été en notre faveur. En ce moment même, c’est avec des sentiments de joie que je m’exprime devant vous.

Vous pensez qu’à l’issue de ces élections, c’est la victoire d’un camp sur l’autre ?

Pas du tout. Il est vrai que nous sommes allés à une élection avec deux listes différentes. La notre a certes eu plus de voix que l’autre, mais, au fond, c’est le football béninois qui a triomphé.

Vous êtes la seule femme de ce bureau exécutif et vous représentez vos paires. Dites-nous ce qu’elles doivent attendre de vous durant ce mandat ?

D’abord, je voudrais les rassurer, leur dire que c’est le moment pour elles de connaitre la visibilité qu’elles attendaient il y a longtemps. Car, si nous sommes allées dans le comité et précisément à la tête du football féminin, c’est parce qu’on veut que ce football existe. Et, il existera en ce sens où, nous allons mettre les bouchées doubles pour permettre à tous les clubs de se mettre en activité. Cela suppose que nous allons désormais organiser le championnat de football féminin. Mes collègues ont aussi à cœur le développement du football des femmes et grâce à cette envie, je pense qu’ils ne vont pas hésiter à nous accompagner.

Quels sont les moyens dont vous disposez quand on sait que le sponsoring fait défaut au Bénin ?

Le premier moyen, c’est la détermination et la croyance en ce que nous pouvons organiser le football des femmes au Bénin. Et cela passera nécessairement par l’union. Nous devons travailler la main dans la main. Vous savez, la fédération de football est dans une dynamique, celle de réconcilier toute la famille du football afin de créer une atmosphère de confiance et de sécurité. Alors, je pense que dès que cette étape sera une réussite, ce que je souhaite vivement, notre football va prendre une autre dimension. Et de là, les sponsors, les investisseurs, les mécènes non plus, n’hésiteront à venir, comme c’était le cas avec le professionnalisme d’antan. C’est de ces sous qui viendront que nous arriverons à financer ce championnat féminin. Mais en attendant, j’invite déjà les bonnes volontés, pourquoi pas la première dame que je pense sera la marraine de ce championnat, à se joindre à nous pour qu’ensemble nous puissions offrir à nos footballeuses leur championnat. Elles y ont droit.

Propos recueillis par Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Entretien avec Sahada Issifou, seule femme élue dans le comité exécutif de la Fbf: « Nous mettrons les bouchées doubles pour inscrire toutes les équipes féminines en championnat»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page