.
.

Le triomphe de la vérité

.

Commémoration du 11 décembre 1989: Les organisations syndicales marchent contre « l’autocratie »


Vues : 1

11 décembre 1989 – 11 décembre 2012. 23 ans que le peuple béninois s’est doté d’une constitution. A ce jour, le tableau que présente la constitution béninoise dans son usage n’est par reluisant aux yeux des organisations syndicales. C’est au regard de cela que la Convention patriotique des forces de gauche (Cpfg) a organisé une marche à travers la ville de Cotonou.

Allant de l’Etoile rouge ce mardi, elle a fini par chuter à la bourse du travail, où la déclaration des participants a été lue. A cette occasion, on pouvait distinguer, le Pcb, le Psd-Bélier, la Fesyntra-finances, l’Odhp, l’Unapeeb, les organisations de femmes et de jeunes. Sur les pancartes, slogans et banderoles, ils ont exprimé avec émotion leurs inquiétudes en rapport avec les dérives dans la gouvernance et les mépris qui menacent les libertés d’opinion et de presse.

L’un après l’autre, Laurent Mètongnon, Gaston Azoua, Wahouwa Thérèse et d’autres responsables syndicaux ont exprimé leur amertume au sujet de la gestion faite de la constitution par le pouvoir en place. Ainsi, dans leur déclaration, les manifestants ont exigé du Chef de l’Etat un certain nombre de choses.

Entre autres, ils réclament la cessation des violations des libertés d’opinion, de presse, de manifestation, de grève, la levée des sanctions et poursuites contre les démocrates, les journaux et journalistes. Par la même occasion, les membres de la Convention patriotique des forces de gauche entendent voir le gouvernement juger les violateurs des libertés et pilleurs de l’économie nationale. Pour les participants, « partout au Bénin, l’inacceptable doit être rejeté ».

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page