.
.

Le triomphe de la vérité

.

Sécurité : Le  Bénin va retirer ses troupes du Mali


Vues : 9

De quoi s’agit-il : Selon le porte-parole adjoint de l’Onu, Fariq Haq, le Bénin se prépare à rapatrier ses troupes du Mali. Le 5 novembre 2022 pour les forces de police et novembre 2023 pour la compagnie d’infanterie. Ce sont les délais que se donne le Bénin pour retirer ses troupes de la Mission des Nations unies pour le Mali (MINUSMA). Dans une note verbale adressée fin avril au secrétariat des Nations unies à New-York, le ministère des Affaires étrangères  a formulé une demande de retrait de ces deux unités afin de faire face aux menaces terroristes qui s’aggravent dans le Nord. « Le Bénin saurait gré au secrétariat de l’ONU des dispositions à prendre, conjointement, en vue du retrait de la Compagnie mécanisée d’infanterie et de l’Unité de police constituée », indique la demande du ministère des affaires étrangères. Pour le moment, une relève des troupes se prépare, mais le Bénin souhaite qu’elle soit la dernière. Selon nos informations, depuis près de deux mois, un contingent de relève était prêt à embarquer pour Bamako, mais les autorités maliennes ne se montrent pas coopératives.

Le Bénin est-il le seul : La même situation est signalée pour le contingent sénégalais. Mais selon le porte-parole de la Minusma, Olivier Salgado, les autorisations de survol et d’atterrissage soumises au gouvernement malien ne sont pas toujours délivrées. Bamako serait décidé à appliquer la réciprocité à tous les pays membres de la CEDEAO qui ont fermé leur espace aérien au nom du respect des sanctions  de l’organisation ouest-africaine contre le Mali. Les autorités de la transition malienne reprochent à la mission onusienne de « se comporter parfois comme une ONG ». Des restrictions sont alors imposées aux troupes des pays d’Afrique de l’Ouest  par Bamako. Il convient toutefois d’ajouter que la pression terroriste agite les zones frontalières du Bénin avec le Niger et le Burkina-Faso. En avril dernier, une attaque terroriste a détruit un commissariat de la ville de Monsey dans la commune de Karimama. Quelques jours plus tard, une autre a été repoussée dans le parc de la Pendjari.   Le Bénin compte au Mali 390 hommes dont 250, côté Infanterie, basés à Sénou, et 140 policiers basés à Kidal.

Gros plan : La MINUSMA a été créée le 25 avril 2013 par la résolution 2100 du Conseil de sécurité de l’Onu. En mars, les effectifs de la Minusma envoyés au Mali s’élevaient à 12 266 militaires, 1120 policiers et 1180 civils pour un total de 75 pays contributeurs.  

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page