.
.

Le triomphe de la vérité

.

Can Egypte 2019: Talon félicite les Ecureuils pour leur brillante qualification


Qualifiés, les Ecureuils du Bénin ont été mis à l’honneur par le chef de l’Etat hier soir. Le président Talon a reçu Michel Dussuyer et son équipe pour un dîner spécial afin de leur témoigner sa fierté, vu le courage et l’abnégation dont ils ont fait preuve devant les Eperviers du Togo. A cette occasion, le président de la République a laissé entendre ses mots de félicitations.

Voici l’adresse du président Talon aux Ecureuils

«Monsieur le ministre, vous n’êtes pas à l’honneur, mais il faut vous féliciter pour le chemin parcouru. Monsieur le président de la fédération, nous avons espéré tout, en vous confiant la charge de notre football. Vous avez apporté vos chances, votre grâce avant que le talent des joueurs ne s’exprime.
Ce soir, au nom de tout le Bénin entier et en mon nom personnel, je voudrais vous dire combien ce que vous avez fait révèle le Bénin à l’humain, révèle chacun de nous à nous même individuellement, et finira par révéler le Bénin au monde entier. Nous sommes un tout petit territoire et nous sommes en train de devenir une grande nation dans tous les domaines, y compris dans le sport. Je vais vous avouer que quand le match a commencé, je vous ai vu un peu timides au début, un peu stressés. J’ai eu très peur, mais j’ai dit que je ne suis pas si malchanceux, les garçons vont finir par s’exprimer. Et puis, quelques instants après, il y a eu le premier but qui nous a tous libérés. Après, vous avez été détendus. Vous avez joué calmement avec talent, avec sérénité, ce qui m’a rassuré, et détendu aussi. J’ai dit que même si les Togolais égalisaient, on va remettre. Vraiment, félicitations ! Nous allons faire du chemin et c’est un début.
Vous savez, le football n’a jamais été pour le Bénin quelque chose qui se boucle bien. Nous avons été dans les compétitions comme ça, pour figurer. On a commencé par espérer. Moi, j’ai été à la Can Tunisie 2004. Je croyais que le Bénin allait être ce troisième pays de l’Afrique de l’Ouest derrière le Sénégal, la Côte d’ivoire à rentrer dans la cour des grands. Mais, tout est retombé. Alors, depuis trois ans que nous sommes arrivés, j’ai dit à mon ministre en charge des Sports que nous allons donner les mêmes chances à tous les sports. Nous allons mettre les moyens. C’est comme ça que nous avons commencé un petit programme avec beaucoup de volonté. Nous avons réussi à redonner une dignité à notre fédération de football. On peut être fier d’avoir aujourd’hui au Bénin, une fédération débarrassée de tous les maux et qui commence par fonctionner.
J’ai discuté avec une aile de l’équipe sortante qui, malheureusement, est restée dans la dynamique du passé avec de fausses déclarations sur l’âge des joueurs. Cela a été pour moi, la dernière bêtise qui nous sépare de notre passé. A partir de maintenant, plus rien ne sera comme avant. Je donne 4 ans au Bénin pour passer devant la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Je suis réaliste. Ce ne sera pas cette CAN. On va continuer à travailler, à nous révéler à nous-mêmes, et dans 4 ans, cette dynamique va porter. Il faut croire en nous-mêmes et ça va créer des émulations. Monsieur le ministre, monsieur le président de la fédération, dans 4 ans, on sera à la finale de la CAN. Il faut qu’on y croie. Le peuple béninois a cru en vous. Pour les artistes que vous êtes, c’est la preuve que quelque chose est né. Nous allons vous porter en triomphe maintenant, demain, après-demain. Vos noms vont être désormais dans le fantasme des Béninois.
Ce que vous avez fait aujourd’hui permet d’espérer que le football va porter l’espoir du Bénin, nos ambitions, va porter nos objectifs, et la coupe va nous revenir. Bravo les gars ! Félicitations à tout le staff pour l’accompagnement, pour le soins que vous avez apportés aux joueurs !»

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *