.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pour tricherie sur l’âge à la CAN U17: Le Bénin disqualifié, Homéky menace de sanctionner


Plusieurs parmi ces joueurs ont triché sur leur âge

Prenant part au tournoi U17 de la Zone Ufoa B à Niamey au Niger, 10 joueurs de l’effectif des Écureuils cadets du Bénin ont été épinglés pour tricherie sur l’âge. Ce qui entraine d’office la disqualification du Bénin du tournoi.

Les Ecureuils cadets ne disputeront plus le tournoi qualificatif organisé dans le cadre de la phase finale de la Can de leur catégorie. Ils ont été disqualifiés pour tricherie massive sur l’âge. C’est l’information issue du rapport des tests de l’Irm (Imagerie à résonance magnétique) faits aux joueurs de toutes les sélections et rendu public ce dimanche 2 septembre 2018, par la Commission d’organisation de la Can U17. Présents à Niamey depuis le vendredi 31 août, ils ont subi l’Irm conformément à la note circulaire de la Caf qui a attiré l’attention des fédérations sur l’obligation dudit test à tous les joueurs pour les éliminatoires de la Can U17 Tanzanie 2019. A l’annonce des résultats, c’est la catastrophe. 10 des 18 joueurs présentés par le Bénin sont épinglés parmi les joueurs ayant dépassé la tranche d’âge concernée (-17ans) retenue pour ledit tournoi. Ainsi, le Bénin se retrouve donc avec seulement 8 joueurs pour participer au tournoi, synonyme d’une disqualification pure et simple.

Le Bénin pas seul épinglé

Outre le Bénin, 3 autres pays testés à l’Irm ont au moins un de leur joueur dans le cas, sauf le Ghana qui a présenté 100% de joueurs réellement âgés de moins de 17ans. Il s’agit du Nigéria où, ils sont deux à être épinglés. Même nombre pour la Côte d’ivoire. Le Niger lui n’a eu qu’un seul joueur qui ne soit pas en règle. Mais pour ce qui est du Pcca (un test cardio), si tous les joueurs béninois sont éligibles, seul le Burkina Faso, le Togo ont chacun un joueur dans le cas.

Une réunion de crise en urgence
Alerté par la situation, le président du comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf), Mathurin de Chacus n’est pas resté sans agir. Il a convoqué une réunion d’urgence de tous les membres afin que les responsabilités soient situées dans cette affaire qui peut coûter chère au Bénin. Et à l’issue de ladite réunion, un communiqué a été sorti pour éclairer sur la position de la FBF. Quand on sait qu’en 2014, le pays avait déjà été disqualifié dans une autre affaire de tricherie sur l’âge. Face à cette situation, le ministre en charge des sports, Oswald Homeky n’est pas non plus resté insensible. Sur son compte facebook, la première autorité concernée par ce qu’on peut appeler la «honte nationale» a publié un message dans lequel il a d’abord fait cas des dispositions que le ministère a eu à prendre, d’une part, avant d’engager la sélection nationale et celles qu’il prendra d’autre part, pour y faire la lumière.

Lire l’intégralité du message du ministre Oswald Homeky

«Ce qui s’est passé à Niamey est inadmissible. Il est évident qu’en de pareilles circonstances les responsabilités soient situées et les responsables sanctionnés quels que soient leur rang et leur position. En attendant, je voudrais porter à la connaissance de tous qu’en dépit des Irm qui avaient été effectués par la fédération depuis deux mois, j’ai demandé qu’une contre-expertise soit faite pour l’ensemble des joueurs avant le départ de la délégation pour Niamey. Nous avons mis les ressources à disposition et les examens ont été faits sous la direction du staff médical de l’équipe. Les résultats ont clairement qualifié 22 joueurs sur les 25 examinés et ce n’est qu’après cela que nous avons autorisé la participation de l’équipe au tournoi de Niamey. Je peux comprendre que certaines personnes se servent de cette malheureuse situation pour polémiquer, accuser et vilipender qui ils veulent sans enquête préalable. Mais à ceux qui de manière objective et légitime s’indignent, le comité exécutif de la fédération et le ministère apporteront en toute responsabilité toutes les clarifications et tous les éléments de preuve. C’est une question de responsabilité et d’honneur!»

Communiqué à l’issue de la réunion du Comité Exécutif de la Fédération Béninoise de Football

« Le Comité Exécutif de la Fédération Béninoise de Football, sur convocation du président Mathurin de Chacus, s’est réuni en urgence ce jour, dimanche 2 septembre 2018 à Cotonou, pour connaître de la disqualification du Bénin de la CAN U17, vu que 10 des 18 joueurs ont été recalés au test d’IRM organisé par la CAF à Niamey.
Au terme de la réunion qui aura duré plus de trois heures d’horloge sous la présidence effective du président de la FBF, le Comité Exécutif :
– Déplore la situation qui met à mal la réputation du Bénin et de son football ;
– Rappelle que le Ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports a joué un rôle important dans le but d’éviter qu’une telle dérive ait lieu, en apportant un soutien substantiel pour la réalisation des tests supplémentaires d’IRM à Cotonou ;
– Entend faire reprendre, par le deuxième cabinet d’analyse agréé par la CAF à Niamey, un test d’IRM en vue d’une contre-expertise pouvant permettre de situer les responsabilités ;
– Rassure la population de ce que toute la lumière sera faite et les éventuels mis en cause seront poursuivis.
En tout état de cause, le Comité Exécutif se réunira au plus tard le mardi 4 septembre 2018 pour statuer.
Le Comité Exécutif de la Fédération Béninoise de Football, tout en regrettant l’image négative du Bénin renvoyée au reste du monde, réitère au peuple béninois sa volonté d’instaurer une nouvelle gouvernance fédérale résolument axée sur la transparence et la rigueur. »

Fait à Cotonou,
Le 2 septembre 2018
Pour le Comité Exécutif,
Le Président

 

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Pour tricherie sur l’âge à la CAN U17: Le Bénin disqualifié, Homéky menace de sanctionner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *