.
.

Le triomphe de la vérité

.

Congrès extraordinaire de « Restaurer l’Espoir »: Candide Azannaï officialise son opposition à Talon


Candide Azannai, président de Restaurer l’Espoir

Le parti Restaurer l’Espoir était en congrès ordinaire ce week-end. Au terme des travaux le parti allié fort du pouvoir actuel fait son entrée dans l’opposition. Un nouveau bureau a été élu et l’He Patrice Nobimè est exclu de cette formation politique.

« Le parti Restaurer l’espoir se démarque de la tragi-comédie politique qui se déroule actuellement, et prend l’engagement d’une opposition pure et nette », a clarifié son président, Candide Azannaï, ancien ministre démissionnaire du gouvernement de Patrice Talon. Il entend mener une « opposition virile » pour l’intérêt général, parce qu’il est à l’écoute du « peuple meurtri ». « Seuls, nous avancerons et nous devons nous appuyer sur les plus braves parmi nous, et au sein de la population. Et nous avons les capacités de cette opposition, les capacités intellectuelles, les ressources, les réseaux, l’expérience et l’ancienneté», a martelé l’ancien ministre de la défense du régime Talon. Cette prise de position est due à un constat alarmant selon lui. Il a présenté le diagnostic issu des travaux du congrès de Cotonou qui concluait au dérèglement du Bénin à l’ère de la Rupture, visiblement préjudiciable aux populations. Mais plus le préoccupant, selon lui, c’est que ce dérèglement brutal affecte les générations futures. Raison pour laquelle, l’orateur préconise des médications idoines pouvant permettre de mieux secourir les populations « plaintives sous les dégâts qu’exerce sur elles le Bénin déréglé par les incohérences du Bénin dit révélé ». C’est pourquoi, le président de Restaurer l’Espoir a dévoilé le positionnement de son mouvement politique, désormais dans l’opposition, dès ce samedi, lors du conseil national ordinaire tenu à Abomey, en présence des membres fondateurs du creuset RE, 120 délégués venus de tous les départements et des militants. Au terme de ce conseil national ordinaire, un nouveau bureau exécutif national du parti, passé de 27 à 17 membres a été élu, avec à sa tête son président, Candide Azannaï, le secrétaire général du parti, l’He Guy Dossou Mitokpè, de même que les cellules de bases étoffées. Au titre des décisions prises, il est à retenir l’exclusion de l’honorable Nobimè du parti Restaurer l’Espoir pour son comportement au parlement qui ne suit plus la ligne de conduite du parti.

José Mathias COMBOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *