.
.

Le triomphe de la vérité

.

La tragédie sans fin du football béninois: Un seul petit point au compteur en trois participations à la CAN


Ecureuil contre AlgérieUn point. Ni plus ni moins pour le Bénin en trois participations à la Coupe d’Afrique des nations de football. Le Bénin est revenu de la Can tunisienne en 2004 avec zéro point. Idem en 2008 et un seul point en 2010 conquis face au second petit poucet de son groupe, le Mozambique. Le Nigéria et l’Egypte faisant office de grands favoris du groupe. En 2004, le Bénin a encaissé huit buts et en a marqué un seul. Ce but, le premier du Bénin à la Can, a été l’œuvre de Moussa Latoundji. Avec trois défaites, la bande à Cecil Jones Atturquayefio rentre au bercail au premier tour. En 2008, même exercice. Les Béninois finissent les éliminatoires avec une qualification au bout du rouleau. Les Ecureuils sont coincés pour la phase finale dans un bien difficile groupe aux allures ouest-africaines. Le Nigéria, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Bénin composent ce groupe dans lequel les Ecureuils étaient sûrs d’être éliminés d’avance. Le seul inconnu, c’est le nombre de but que les coéquipiers de Stéphane Sessègnon allaient encaisser dans la compétition. Pas de surprise ! Non seulement, ils en ont pris, ils ont bu le calice jusqu’à la lie. La plus amère des défaites est celle face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire. Le score est de 4-1. Le Bénin lors de cette confrontation face à la Côte d’Ivoire a tout de même marqué son 2ème but à la Can. Ce but a été l’œuvre de Razak Omotoyossi dans les ultimes moments de la partie. Il faut attendre 2010 pour voir le Bénin réaliser une performance de faible niveau à une Can. Le Bénin, dès son entrée dans la compétition a affronté le Mozambique qui l’a contraint au partage des points 2-2. Au total, en neuf matches à la Can, le Bénin a encaissé vingt-et-un (21) buts, en a marqué quatre (04) et a pris un seul point. Cette performance n’est pas reluisante. Le compte est déficitaire parce que, tout calcul fait, le Bénin est à -19 pour un seul petit point.

Trois coupes d’Afrique à vite oublier
Les Ecureuils du Bénin ont joué trois coupes d’Afrique des nations depuis l’accession du Bénin à la souveraineté internationale en 1960. Depuis que la compétition a été lancée en 1957, il a fallu attendre longtemps pour voir les traces de l’équipe nationale béninoise dans cette compétition. C’est en 2004 que le Bénin s’est qualifié pour la toute première fois de son histoire à cette compétition. Depuis cette première et historique qualification, les Ecureuils ont joué deux autres Can. Il s’agit de celles de 2008 et de 2010. Au-delà du fait que le Bénin aussi peut se targuer d’avoir joué la très enviée compétition en Afrique, les Béninois n’ont pas pu poser leurs empreintes sur la Can. A chaque fois que le pays doit jouer la coupe d’Afrique, les observateurs ne lui ont jamais accordé un minimum de chance de qualification pour le second tour. Lors de la Can 2010, Michel Dussuyer, entraineur d’alors, s’était carrément résigné. « Nous allons en Angola pour continuer à apprendre ». Et Anjorin Moucharafou, président de la Fédération béninoise de football de renchérir après l’élimination des Ecureuils : « Nous sommes satisfaits de ce qui est en train d’être fait. Le Bénin va continuer à bâtir son équipe… ». Cette façon de voir a été battue en brèche par les Requins Bleus du Cap Vert en 2013. Pour leur toute première participation à la Can, les Capverdiens ont atteint les quarts de finale au moment où le Bénin continue son apprentissage après trois participations.
José Mathias COMBOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “La tragédie sans fin du football béninois: Un seul petit point au compteur en trois participations à la CAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *