.
.

Le triomphe de la vérité

.

Le député Assan Séibou après la décision du chef de l’Etat:  « Jamais, je ne vais retirer ma proposition de loi, je l’assume »


Visits: 301

Ce que vous devriez savoir: L’honorable Député AssanSéiboucontinue de défendre sa proposition de loi portant révision de la constitution. Reçu sur l’émission 90 minutes pour convaincre de la Radio nationale ORTB ce dimanche 11 février 2024, il annonce qu’il ne va pas retirer sa proposition de loi qui vise à inverser l’ordre des élections pour garantir sans équivoque le parrainage aux députés et aux Maires en exercice actuellement et pour l’avenir. A l’entame de l’émission, le député a fait savoir que la mise en conformité de la décision de la Cour laisse des doutes d’analyse et des insatisfactions, d’où la proposition de la loi faite par l’honorable AssanSéibou. Toutefois, l’initiateur de la loi a rappelé, que sa proposition ne va pas à l’encontre de la décision de la Cour constitutionnelle.« Je ne remets as en cause la décision de la Cour », a-t-il noté. De même, explique-t-il, cette proposition de loi garantirait une stabilité politique à tout Président élu au Bénin puisqu’à l’en croire, cette révision permettrait au nouveau président élu d’hériter d’une assemblée acquise à sa cause pour une bonne gouvernance. Aussi, ayant suivi le chef de l’Etat lors de sa rencontre avec la presse, le député a retenu que le président de la République partageait le même avis. « Quand j’ai écouté le chef de l’Etat, c’est apparu que pour lui, il fallait mettre en conformité et que ce soit les nouveaux élus qui parrainent », a-t-il avancé. Au regard de tous ses avantages et surtout de la quintessence de cette proposition, le député AssanSéibou refuse de retirer sa proposition et affirme que c’est le rôle des députés de voter contre. « Je ne vais pas retirer la proposition de loi. Je voudrais rassurer qu’il n’y a rien de caché. Ma proposition de loi sur la révision de la constitution porte sur une inversion des élections. Ma proposition est déjà déposée. Elle est là et il appartient à l’assemblée nationale d’en faire ce qu’elle veut en l’instruisant selon la procédure parlementaire. Le Président de la République a clairement dit qu’il a connaissance de ma proposition de loi. Et j’ai toujours dit qu’il n’est pas mêlé à cela. C’est ma proposition de loi et je l’assume », a-t-il fait savoir au cours de l’émission.

Entre les lignes : Au cours de l’émission, l’honorable Joël Godonou du parti Les démocrates a noté que le problème évoqué par son collègue Assan Séibou peut se régler sans toucher à la constitution. C’est pourquoi, l’opposant invite le député Assan Séibou à retirer  sa proposition de loi afin de taire toute polémique et prévenir contre une manipulation opportuniste de la loi. « Nous sommes entièrement contre à la révision de la constitution. Ce que l’honorable Assan Séibou évoque peut se régler sans toucher à la constitution. Je lui demande d’aller retirer sa proposition », a-t-il fait savoir en indiquant que le chef de l’Etat se doit de respecter sa parole quand il affirmait qu’il ne toucherait pas à la constitution, peu importe les raisons. Faisant parti des débateurs de cette émission, le juriste et analyste politique, Djidénou Steve Kpoton a, à cœur ouvert, salué l’initiative de l’honorable Assan Séibou mais critique par la même occasion l’idée selon laquelle il faut permettre au président élu d’organiser lui-même les législatives afin de posséder une majorité à l’assemblée. Pour le juriste, rien ne prouve que l’opposition, aura ou pas la majorité au parlement lors des prochaines élections législatives. Ainsi, au vue des réformes politiques que le Bénin a déjà engagées, l’analyste politique, Djidénou Steve Kpoton, exhorte les acteurs politiques à mettre sur table ces genres de question d’intérêt général pour la bonne marche de la démocratie au Bénin.

 

 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page