.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rencontre à la présidence de la République: Quand Talon rappelle à Yayi que FCBE est de l’opposition !


Visits: 47

Talon reçoit Boni Yayi et sa délégation au palais de la présidence

« Ce n’est pas parce qu’ils ne m’insultent pas comme vous, que vous allez leur  contester ce statut » a rétorqué Talon, lorsque Yayi  lui a affirmé que « les FCBE ne sont pas de l’opposition ». Sans prendre la défense du parti de Paul Hounkpè, Patrice Talon  semble mettre ainsi fin à une illusion qui tourbillonne dans la tête de Boni Yayi qui a toujours collé à FCBE l’étiquette d’un parti  proche de la mouvance, ce que Hounkpè et les siens ont toujours nié. Patrice Talon, à la rencontre avec les responsables du parti Les Démocrates, lundi dernier au palais de la Marina, tenait ainsi à leur démontrer la présence effective de l’opposition à la Cena à travers FCBE, en  la personne de Gounou Sanni, l’un commissaires de l’institution. Les Démocrates avaient jusque-là dénoncé une certaine absence d’un acteur de l’opposition au sein de cet organe électoral important, mais devront désormais se rassurer qu’il n’en est pas ainsi, selon Patrice Talon. Le chef de l’Etat ne s’est pas arrêté là pour prouver à ses hôtes du jour, ses incapacités actuelles  à modifier les compositions des institutions en charge des élections,  pour répondre  à leurs vœux.  S’adressant directement à Boni Yayi,  il replonge  dans l’histoire pour évoquer le cas de la Cour constitutionnelle: « Président Boni Yayi, vous avez été élu en 2006 avec une Cour qui ne comptait aucun de vos représentants, pareille pour Mathieu Kérékou en 1996 et pour moi en 2016. Je n’ai pas touché aux dispositions sur le mode de désignation des membres de la Cena et de la cour ».

 Du reste, en ne reconnaissant toujours visiblement pas le statut de l’opposition à FCBE, le président Boni Yayi sème la confusion dans les esprits, pour avoir récemment adressé une demande d’audience au premier responsable de ce même parti, Paul Hounkpè, dans la quête d’une réunification de toutes les acteurs de l’opposition béninoise. « Le parti Les Démocrates souhaite renforcer  les liens avec les autres forces politiques de l’opposition de notre pays, afin qu’ensemble, nous puissions trouver des voies et moyens pour établir une coopération fructueuse et constructive dans l’intérêt supérieur de la nation et du bien-être de nos concitoyens…»  avait  écrit dans ladite correspondance, Eugène Azatassou, l’un des vice-présidents de ce parti, qui est en le signataire.

Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page