.
.

Le triomphe de la vérité

.

Conférence publique de l’ANSALB : Les scientifiques se focalisent sur les enjeux et perspectives de la Covid-19


Vues : 28

Les désastres de la crise sanitaire mondiale due à la covid-19 continuent d’affecter l’intellect des autorités béninoises et les universitaires. Afin de trouver des solutions propices pour éradiquer complètement ce mal et se préparer en conséquence pour d’éventuelle pandémie,  l’Académie nationale des Sciences, Arts et Lettres du Bénin (ANSALB) organise une grande conférence publique le jeudi 27 octobre 2022  à l’amphithéâtre Idriss Deby Itno à l’UAC sur le thème : « Covid 19 : réalité, enjeux et perspectives au Bénin ».

Ce qu’en disent les initiateurs : Reçu sur Radio Bénin dans la matinée du mardi 25 octobre 2022, le Professeur Victor Prudent Tokpanou a donné un avant-goût de l’événement. Dans ses propos, il a souligné que l’Académie Nationale des Sciences, Arts du Bénin est née pour anticiper sur l’éventuel contre-coup de la covid-19 et s’y préparer en conséquence. Pour cela, les savants relevant du domaine scientifique vont se réunir pour donner des explications rationnelles sur cette pandémie et trouver des solutions. « Après que le plus gros ou le plus fort de la vague soit passé, il est important que l’on prenne le recul nécessaire de la réflexion pour non seulement éviter que de pareilles situations ne se reproduisent mais en plus que l’on soit préparé et qu’on anticipe. Le grand rendez-vous scientifique prévu pour ce jeudi à l’UAC Zoom sur les principales missions de l’ANSALB aussi incontestée puisse  faire ce travail là », a expliqué Victor Prudent Tokpanou, Enseignant chercheur à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). L’ex ministre de la justice et Garde des Sceaux a également précisé que les réflexions au cours de cette conférence se tourneront par ailleurs vers les solutions endogènes longtemps ignorées et de savoir quelle place leur donner dans cette lutte. « Ce qui est certain, c’est que nous avons des savoirs endogènes importants. Nous ne sommes pas les seuls dans le monde mais nous faisons partie des pays dans lesquels les chercheurs font de plus en plus d’efforts dans la tradi-médecine. Donc, il y a ceux qui croient qu’il y a beaucoup de possibilités de traitements endogènes que nous avons souvent trop négligés et qu’il est important aujourd’hui de revaloriser », a-t-il poursuivi. Pour l’ancien Recteur de l’UAC, Professeur Maxime da Cruz reçu sur « Actu matin » de la chaine de télévision Canal 3 Bénin, « la Covid 19 a bousculé les habitudes de notre société ; les interactions sociales ont été déstabilisées et par rapport au nombre de victimes enregistrées au plan international, il était important pour une institution comme l’Anslab d’amener les acteurs béninois comme étrangers à réfléchir sur la manière dont nous avons vécu cette pandémie, les solutions que nos pays ont essayé d’apporter et à partir de cette expérience, que faire dans l’avenir si un tel malheur devait encore survenir ».  L’objectif, selon lui est donc de mieux se préparer pour affronter d’éventuelles pandémies. Une idée que soutient le professeur Blaise Ayivi sur l’émission 5/7 de la chaine nationale le lundi qui a d’ailleurs rappellé le nombre de décès causés par cette pandémie, plus de 6,4 millions, selon les chiffres de l’OMS en juillet dernier

Quels sont les panels de cette conférence : La grande conférence qui se déroulera dans la journée de ce jeudi comprend trois panels qui seront animés par différents conférenciers. Le premier porte sur les réalités de la Covid-19 ; ce qui permettra de faire un bilan sur la stratégie de riposte au Bénin. Le deuxième s’articule autour des enjeux de la pandémie. Une communication sera déroulée à cet effet par les complotistes sur le plan de réinitialisation planétaire. Et le troisième panel abordera les perspectives précisément, ce que dit le droit en cas d’urgence sanitaire. Il faut souligner que des scientifiques de plusieurs nationalités à savoir France, Nigéria, Burkina et du Bénin sont annoncés à cette grande conférence de l ’Académie nationale des Sciences, Arts et Lettres du Bénin, un organisme qui met en œuvre ses programmes phares. Sont également invités les citoyens lambda pour s’informer davantage sur les réalités de la Covid-19.

Entre les lignes :  L’Académie a pour mission générale la promotion du développement humain, global et durable au Bénin par les sciences, les arts et les lettres selon les dispositions de l’article 5 du décret N°2016-243 portant création, organisation et fonctionnement de l’ANSLAB. Le 23 novembre 2021, le Professeur Nazaire Padonou,  Président de l’Académie nationale des sciences, Arts, Lettres du Bénin (ANSALB) a pris la décision numéro 14-2021/PR/ANSALB/P/SPe/AC/SP portant  création de trois commissions ad’hoc au Collège C de l’ANSALB. Une des commissions avec à sa tête l’académicien et ancien Recteur Jean Pierre Ezin a la responsabilité de faire tenir au Bénin de grandes conférences dont les thèmes doivent concerner les problèmes auxquels sont confrontés les pays africains. La deuxième commission avec l’académicien le professeur François Adébayo Abiola et sa commission devaient explorer les voies et moyens de parvenir à la réécriture de l’histoire nationale. Quant à la troisième commission, l’académicien le Recteur honoraire Brice Sinsin mettra avec sa commission la flore du Bénin à jour.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page