.
.

Le triomphe de la vérité

.

Me Jacques Migan, membre du Bureau politique:  « Nous enregistrons tout le temps  au Br des adhérents, ex opposants »


Vues : 13

L’ancien Bâtonnier, Jacques Migan

L’ancien bâtonnier et membre du Bureau politique du Bloc Républicain, Me Jacques Migan s’est prononcé sur les démissions au sein du parti BR et les enjeux des prochaines législatives de 2023. C’est à la faveur de son intervention sur l’émission ‘’L’invité du dimanche’’ de la chaîne de télévision en ligne ESAE TV de ce dimanche 18 septembre 2022.

Que retenir de la tournée du BR : A l’entame de cette émission, Me Jacques Migan a apprécié la tournée effectuée, il y a peu, par le Secrétaire général national du BR, Abdoulaye Bio Tchané. « Il a entamé une tournée de supervision des activités de propagande. Ça a été un succès. Cette tournée a permis de constater les préparatifs des législatives de 2023. Il a recueilli les recommandations des militants et des observations pertinentes pour permettre au parti d’aller plus loin », a précisé Me Jacques Migan. C’est une très bonne initiative que l’invité salue et se dit  convaincu que son parti va rafler des sièges à l’UP le Renouveau dans l’Ouémé. « L’UP le Renouveau a emboité les pas au BR. Ils nous ont vus faire et ils sont en train de faire », a-t-il dit.  Me Jacques Migan souhaite aussi que les ténors de sa formation politique aillent dans les 77 communes pour toucher plus de militants comme le suggèrent les militants.  

Que fera le Bloc Républicain aux législatives : Aux dires de l’invité de l’émission, les idéaux que porte le Bloc Républicain vont le permettre d’avoir de bons résultats au soir des législatives de 2023. « Nous avons enregistré des adhésions. Nous enregistrons presque tout le temps des adhérents des militants des partis d’oppositions. Nous  donnons plus de chance  aux jeunes et femmes que les autres partis. Le BR est reconnu comme le parti des jeunes et des femmes. Attendez à avoir un éclat réel du BR », a fait savoir l’ancien bâtonnier Me Migan. Pour lui, c’est une victoire assurée pour le BR, qu’il qualifie d’un « parti bien organisé ».  

Les démissions au sein du BR : Dans la foulée de ses explications, l’acteur politique a regretté le départ de certains de leurs militants vers d’autres partis. Il a souligné que c’est un manque à gagner quand ceux-là vont leur faire perdre un certain nombre de sièges surtout dans le Plateau le retrait du ministre Jean-Michel Abimbola. Dans son argumentaire, il souhaite que le ministre Abimbola soit réhabilité dans le parti. « On aurait gardé Abimbola, on aurait aujourd’hui ceux qui sont partis avec lui », a déclaré le bâtonnier. Regrettant aussi l’échec du rapprochement entre le BR et le PRD, il a affirmé que son parti atteindra toutefois ses objectifs. « Nous n’allons pas échouer au Bloc Républicain. Nous composons l’essentiel des militants. Mon parti a la victoire en main. C’est le parti qui accompagne les réformes du gouvernement », a dit Me Migan.

Comment le BR gagnera des sièges : Selon l’invité, la dynamique est dans le Bloc Républicain. Il a invité l’opinion à observer leur organisation que ce soit au niveau des jeunes et des femmes. « La dynamique est dans le Bloc Républicain. Les jeunes savent que le BR s’occupe de leur bien-être et c’est là où le parti fera la démonstration le 08 janvier 2023 pour expliquer au peule que nous sommes le parti de la victoire », se réjouit l’acteur politique. Il veut que son parti gagne dans la 19è, 15è, 21è, 20è et 22è circonscription. Il a fait une simulation dans la 19è circonscription qui possède 5 sièges ordinaires et un siège spécial. Par illustration, il précise que le BR va obtenir 130.000 voix et l’UP le Renouveau a 15.000 voix et les autres partis 4000 voix. Et conformément à l’article 146 du code électoral et que le total va donner 149.000 voix pour. Les 149.000 voix seront divisées par 5 sièges ordinaires. Ce qui va donner 29.800 voix. Donc c’est le coefficient électoral. Quand on prend la voix du BR 29.800 voix, on aura 4 sièges sur les 5. Et un siège en ballotage. Donc 15.000 voix de l’UPR divisé par les 29.800 voix. Le parti aura zéro siège. Avec la règle de la plus forte moyenne, l’UPR prend ce seul siège restant. Pour lui, cet exemple démontre de la dynamique mise en place depuis 2019 au sein du parti. Il a expliqué le BR va gagner puisque l’écart entre le BR et l’UP le Renouveau était à 17% aux législatives de 2019 et 2,5% pour les communales de 2020. « L’UP le Renouveau a compris très tard notre dynamique parce que nous avons commencé depuis 2019. Nous remuons le ciel et la terre », conclut-il.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page