.
.

Le triomphe de la vérité

.

Clôture du 17e Tour Cycliste International du Bénin: L’Allemand Marcel Peschges grand vainqueur


La remise du prix au grand vainqueur du tour

Le 17e tour cycliste international du Bénin a baissé définitivement ses rideaux. C’est à travers l’étape de Cotonou ”le Grand Prix de Cotonou” courue, le dimanche 8 mai, sur la route des pêches à Fidjrossè. Longue de 104,4 Km, cette étape a été remportée par le Marocain El Arbaoui Adil. Derrière lui, sont venus Marcel Peschges de l’Allemagne (2e) puis Achraf Ed-Doghmy du Maroc (3e).

Réussite pour la Fédération : Sur l’ensemble, ce tour lancé le lundi 3 mai à Boukoumbé, a vu la victoire de l’Allemand Marcel Peschges au classement général. Vainqueur de l’étape 3, ce coureur a glané le plus grand nombre de points sur l’ensemble des 5 étapes. Et c’est ce qui lui a valu le maillot jaune. Pari gagné pour le président de la Fédération béninoise de Cyclisme Romuald Hazoumè. Pour cette première expérience après le passage du tour au 2.2, la fédération béninoise de Cyclisme a réussi le pari de l’organisation sur tous les plans ce qui n’était pas gagné d’avance. Et au terme de la dernière étape Sèhouè-Porto-Novo, le président de la fédération béninoise de Cyclisme Romuald HAZOUME, s’est dit satisfait de la réussite de ce tour. En ce qui concerne la compétition elle-même, l’homme a été sidéré par l’attitude des coureurs béninois ce qui selon ses propos, préparent le terrain et peut permettre au Bénin d’espérer des victoires des années à venir.
Qu’en pensent les autorités : Venu assister le grand prix de Cotonou, le maire de la commune de Cotonou, Luc Atrokpo a salué et remercié la fédération pour le sérieux qui a entouré l’organisation de cette compétition depuis le début. «Nous avons assisté à un tour de prestige», a lancé l’édile de la ville de Cotonou avant de remercier tous les coureurs qui ont pris part à cette édition. «Nous nous sommes régalés», a ajouté le maire Atrokpo qui a pris l’engagement au nom de son conseil pour accompagner le tour lors de la prochaine édition. «Cette compétition montre bien que notre pays fait des progrès. Le Cyclisme béninois en 2016 n’était pas à ce niveau. Nous avons mis en place un travail avec la fédération. Aujourd’hui, on peut dire avec fierté que le cyclisme béninois se porte de mieux en mieux. C’est l’un des meilleurs tours classés par l’Union cycliste internationale. Nous en sommes très fiers. C’est l’occasion de saluer l’implication personnelle du Chef de l’Etat, le président Patrice Talon et saluer l’effort conjugué de tous les ministres du gouvernement», s’est exprimé le ministre des sports Oswald Homeky, très satisfait de l’organisation de ce Tour.

Un burkinabé gagnant d’étape : Attendue, l’équipe du Burkina Faso, après un début du 17e tour raté, a en fin gagné une étape. Les Étalons cyclistes ont attendu la 5è et dernière étape, pour placer un des leurs en tête. Et c’est travers Bachirou Nikiema que cela a été possible. Ce coureur, avec une vitesse de 40,135km/h, a avalé l’étape Sèhouè-Porto-Novo, longue de 138km400 en 03h26 min54sec. Il devient donc le 2e africain vainqueur d’étape après le Sud-africain Bouwer. À l’arrivée de l’étape la plus longue, Bachirou Nikiema est suivi de Seppe Wangheluwe de la Belgique et Mounir Makhchoun du Maroc. Ils étaient au départ 67 coureurs à s’élancer pour cette course de Sèhouè. A souligner que cette 5e étape a marqué la fin de la compétition.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page