.
.

Le triomphe de la vérité

.

Situation sécuritaire au Nord-Bénin : Le gouvernement déterminé à mieux équiper l’armée béninoise   


Vues : 10

Le conseil extraordinaire des ministres tenu le jeudi 10 février dernier  a présenté la situation sécuritaire dans le nord-Benin et annoncé des mesures urgentes. Wilfried Léandre Houngbédji clarifie davantage les points d’ombre. Ce vendredi 11 février, le secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement est longuement revenu sur ce qui prévaut réellement sur une portion du territoire national. Occasion pour lui de préciser qu’à aucun moment les forces armées béninoises n’ont compté de mort dans leur rang du fait d’attaque terroriste. « Il n’y a pas eu d’attaque » a-t-il martelé. Selon lui, il s’agit que d’explosion de mines artisanales dans les deux cas de tragédies.

Sur le front, le dispositif mis en place depuis deux ans par le gouvernement continue de donner la preuve de son efficacité. « Chaque fois que les assaillants ont voulu s’en prendre à nos positions, ils ont dû rebrousser chemin », a laissé entendre le porte-parole du gouvernement. Loin de toute auto satisfaction, les forces de défense ont la dotation financière pour des équipements de pointe. A le croire, le gouvernement est à la quête de nouvelles mesures et de nouvelles acquisitions d’équipement pour perfectionner les forces armées béninoises afin qu’elles soient dotées de tout ce qu’elles ont besoin sur le terrain. D’ailleurs, une partie de ces équipements est déjà réceptionnée et pourra accroitre leurs performances.

  «Aucun pays pour lui tout seul ne peut envisager d’y faire face efficacement sachant que tant qu’il n’est réglé ailleurs, il peut toujours se reproduire chez d’autres. Au plan technique nous allons sans doute continuer à bénéficier du soutien et de l’accompagnement de ces partenaires. Et le Bénin ne fera économie d’aucune mesure et d’aucun engagement destinés à mettre fin à ce phénomène » a précisé le secrétaire adjoint du gouvernement. Il rassure qu’il n’y a pas tout le temps d’attaque lorsque qu’il s’agit de morts ou de blessés dans le nord-Bénin. « Les cas où il y a eu d’attaque c’est quand ils ont essayé de s’en prendre aux dispositifs que nous avons en place, le tester, voir si nous étions en capacité de répondre et chaque fois cela s’est soldé par un échec pour eux puisqu’ils ont dû rebrousser chemin » a expliqué le porte-parole du gouvernement. Il poursuit que ces derniers cas que l’Etat déplore ne sont pas des attaques interactives mais des engins qui se sont explosés. Il rassure ensuite que, des commandes ont été faites pour traiter ces genres d’épreuve afin qu’il n’y ait plus d’explosion de mine. Le secrétaire général adjoint du gouvernement est revenu sur le conseil extraordinaire qui a suivi les attaques en précisant que cette réunion n’a pas été tenue en raison de la mort d’un expatrié. « Le rôle du gouvernement et son ambition est de continuer à garantir la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national aussi bien aux béninois qu’aux expatriés qui vivent chez nous » a-t-il laissé entendre.

Assise Agossa (Coll)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page